[Test] Song of memories – Visual Novel viralement sexy

Nous allons à nouveau parler de visual novel. C’est décidément un type de jeu qui commence à se démocratiser sur nos chères consoles et, inutile de le repréciser, c’est un style que j’apprécie… (voir ici ou pour en être convaincu)

Cette fois, mes yeux se sont arrêtés sur « Song of Memories », un jeu développé par Pure Wish & Future Tech Lab, édité par Pqube pour l’europe et USA. Après une annonce de sortie prévue sur console Switch et PS4, le jeu finira sa route que sur la console de Sony. Ma théorie de l’annulation sur la console de Nintendo est que ce dernier aurait censuré à outrance le titre. Car cette fois-ci, nous avons à faire à un titre déconseillé au moins de 16 ans, non pas pour sa violence…. Mais pour ses plans de petites culottes et poitrines opulentes. (Pourtant d’autres titres tel que Gal Gun – test dispo ici – proposait déjà ce contenu, mais là n’est pas la question).

Song of Memories est donc un visual novel ecchi de type Harem, c’est à dire que le protagoniste est entouré de jolies filles et il va falloir user de votre charme pour les… Stop ! On arrête les fantasmes et on repart à zéro…

Pour une fois, les scénaristes ont réussi à se démarquer en nous pondant une histoire de romances avec un soupçon d’apocalypse : Notre héros ainsi que ces héroïnes vont vivre leur vie de lycéens dans l’insouciance jusqu’au jour où ils seront confrontés à un virus qui pourrait bien signer la fin du monde. Armé d’un smartphone, notre protagoniste pourra invoquer 5 idols : Les « Dream 4 You » (D4U) qui l’aideront dans sa tâche de sauver ceux qui lui sont chers.

Le jeu ne se résume pas qu’à un simple enchaînement de textes et d’images comme la plupart des visual novel. Lors de vos combats contre les infectés, il faudra choisir la chanson et accompagner en rythme une ou plusieurs filles de D4U en appuyant au bon moment sur la touche indiquée. Un peu comme dans le jeu Hatsune Miku. A chaque combat gagné, vous allez monter en expérience et apprendre de nouvelles chansons.

Comme tout bon visual novel ecchi qui se respecte, la distribution de clichés habituels n’a pas épargné les filles… On retrouve parmi eux : La petite soeur secrètement amoureuse de son frère (Alerte siscon !), l’amie d’enfance qui possède une santé fragile, la gymnaste populaire accompagnée de sa tsundere qui la protège de ses fans ; sans oublier la fille un peu cucul mais possédant une poitrine digne d’Hitomi Tanaka et la scientifique sexy, un peu plus âgé que notre héros.

Pour l’animation, le titre s’appuie sur le moteur « E-mote », qui permet de donner vie aux personnages et leur fourni ainsi une multitude d’expressions faciales. On notera aussi l’exagération excessive concernant l’animation de la poitrine de nos héroines, à croire que les lois de la gravité ne s’imposent pas sur leurs parties charnelles (et charnues) et qu’une simple respiration suffisent à les faire balloter. Certes c’est flatteur pour les yeux du joueur, mais on s’en lasse vite.

La musique occupe une petite place importante dans le titre, même si ça se limite à de la J-Pop classique et quelques soundtracks. Malgré cela, ça reste plaisant à écouter et rythme le titre.

Côté difficulté, aucune crainte, la partie rythm game n’est pas obligatoire et vous pourrez automatiser les combats, voire même les outrepasser afin de se concentrer uniquement sur le scénario qui possèdent de multiples fins.

Pour la durée de vie, comptez environ 20h si vous décidez de lire et d’écouter tous les dialogues : Le jeu possédant un arbre d’evenements, vous pourrez donc revenir en arrière afin de compléter votre parcours.

Ah oui, j’oubliais le principale… Pour une fois, nous avons à faire à un titre entièrement traduit en français ! Bravo à Future Tech Labs qui a adapté le titre dans notre langue maternelle, même si, j’ai relevé beaucoup de fautes d’orthographes et de grammaires ainsi que certains problèmes liés à la police. C’est rare que les développeurs décident de traduire entièrement un visual novel. Du coup, on espère en voir d’autres !

Song of Memories n’est certes pas le visual novel de l’année, mais il reste très plaisant à jouer pour les amateurs du genre ou les amoureux de jolies filles et de scénario catastrophe. Et grâce à sa facilité et sa traduction intégrale, il est aussi un tremplin à ceux qui veulent se lancer dans le genre.

Ma note globale pour Song of Memories (testé sur PS4) : 14/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • scénario
  • chara design
  • bonne durée de vie
  • entièrement traduit en FR
  • stéréotypes pour le choix des filles
  • la partie rythm game pas assez poussée
  • les fotes 🙂 

Merci à @Uni_KennY pour son avis détaillé

On termine avec une petite vidéo de Song of Memories sur PS4 :

Song of Memories est dispo sur PS4 et on peut le choper pas trop cher ici par exemple.

Pour plus d’informations, vous pouvez faire un tour sur le site de l’éditeur PQUBE.

Et vous, quel est votre jeu Visual Novel préféré ?

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

3 pensées sur “[Test] Song of memories – Visual Novel viralement sexy

Laisser un commentaire