[Test] Oculus Quest : Du rêve à la réalité virtuelle

Oculus, depuis son rachat par Facebook multiplie les avancées technologiques sur la réalité virtuelle. Leur dernier casque en date, l’Oculus Rift possède certainement le meilleur rapport qualité prix existant sur le marché…. Mais imaginez un casque aussi bon techniquement que le Rift où vous avez une liberté totale de mouvement, auquel vous n’avez besoin d’aucun câble relié à un PC et d’aucun détecteur pour profiter des joies de la réalité virtuelle… Et bien vous ne rêvez pas, l’Oculus Quest est une réalité non virtuelle!

Ridi-Oculus

L’Oculus Quest est donc le second casque autonome de la marque. Après un Oculus Go très médiocre dont les mouvements se limitaient aux axes X et Y et une jouabilité plus que limitée avec sa télécommande, les ingénieurs, convaincus qu’ils tenaient un concept, ont revu à la hausse les specs de son successeur.

Doté de 4 caméras en façade qui lui permettent de gérer l’axe Z, d’un processeur Snapdragon 835, de 4Go de mémoire vive et 64 ou 128Go de Rom, la configuration offre au casque une puissance de calcul et de stockage bien supérieur au Go. La partie audio est assurée par 2 hauts parleurs situés au niveau des straps avec la possibilité de connecter un casque audio via une des 2 prises présentes sur chaque côté du casque, la gestion du volume se fait grâce à un bouton + et – situé sous le casque. Rajouter à cela les Oculus Touch, 2 contrôleurs qui prendront place dans chacune dans vos mains et vous êtes parés à affronter la VR.

Me and my guardian.

Une fois le casque correctement installé sur votre tête en réglant les straps et l’écartement des lentilles ajusté pour qu’elle s’adapte à votre vue, il vous suffira d’appuyer sur le bouton ON pour lancer l’OS Oculus. La première des choses que le casque vous demandera sera de définir votre « guardian ». Il s’agit d’une zone neutre dans lequel vous pourrez vous déplacer sans rencontrer d’obstacles. Pour cela Il suffira tout simplement de dessiner une zone au sol grâce à l’Oculus Touch.

Si vous vous approchez de la limite de la zone, une grille va apparaitre sur votre écran pour vous avertir que vous êtes trop proche. Cette zone peut être de multiples formes et peut mesurer jusqu’à 5x5m (voir plus dixit certains retours). Cette zone sera enregistrée et vous n’aurez pas à le reconfigurer à chaque démarrage et il sera possible d’enregistrer plusieurs zones.

Une fois votre zone créée, un tutoriel d’apprentissage se lancera afin de vous expliquer les multiples possibilités qu’offre la VR et comment fonctionnent les Oculus Touch : Composé d’un pad analogique cliquables et de 2 boutons placés sur la face du stick et 2 boutons au niveau de l’index et du majeur, ils serviront à simuler vos mains dans un environnement virtuel. Vous allez donc commencer à jouer avec les différents éléments du décor comme attraper des objets, lancer des avions en papier, utiliser une fronde (ce qui nécessite d’utiliser les 2 mains) et pour terminer ce tutorial, vous aurez la possibilité de danser avec un robot. Une belle introduction aux possibilités qu’offre la VR.

Une fois le tutoriel terminé, vous arrivez sur le dashboard de l’OS dans lequel vous allez retrouver votre librairie d’applications composés de quelques démos de jeux et d’applications tel que Netflix ou Youtube.

Software

Pour vous aider dans la gestion de votre casque, il suffira d’installer l’application Oculus disponible sur smartphones IOS et Android. Une fois votre compte créé et votre casque appairé, vous aurez accès au store dans lequel vous pourrez acheter vos applications ; une fois passé à la caisse, elles s’installeront automatiquement sur le casque via la connexion wifi préalablement configurée. Vous pourrez aussi gérer votre liste d’amis, partager en live votre expérience sur Facebook et streamer le contenu visuel du casque sur votre smartphone ou tout équipement compatible ChromeCast ou SmartTV  pour ainsi profiter de ce que voit l’utilisateur. Cette fonction est encore en beta et certains jeux n’autorisent pas un tel procédé à cause de certains DRMs présents. Beat Saber fait partie des jeux qui ne peuvent être projetés sur grand écran.

Concernant les applications, vous allez trouver un peu de tout…. Des démos, quelques logiciels ; mais surtout des jeux dont le prix peut varier entre 5€ et 30€ et abordent tous les styles : Des jeux d’action/aventure, course automobile, des FPS, des jeux de sports, de stratégies, bref vous allez en avoir pour tous les goûts.

Vous pourrez même en profiter pour faire du fitness tout en vous amusant avec par exemple un titre comme Beat Saber, le fameux jeu de rythme dans lequel vous devez découper des cubes d’une certaine manière avec un ou deux sabres lasers.

Par contre, vous n’aurez pas accès à toute la librairie des jeux disponibles pour Oculus, certains sont malheureusement trop gourmand pour tourner sur le Quest. Avant de passer à la caisse, je vous conseille de vérifier en premier sur le store de l’Oculus Rift car certains jeux sont disponibles en crossbuy et coutent moins cher que le store Quest.

Autonomie

Oculus donne une autonomie entre 2 et 5h suivant les applications utilisées grâce à la batterie de 3000mah dont le casque est équipé et se recharge par le câble USC-C et le chargeur 5v fourni. Quant aux Oculus Touch, eux, sont alimentés via une pile 1.5V AA par contrôleur, ce qui donne environ une 20aine d’heures avant qu’elles ne rendent l’âme.

Le casque pèse 571g, soit un peu moins que le PSVR et 100 grammes de plus que le Rift.

Tarif

Le prix du casque est de 449€ pour la version 64o, 499€ pour la version 128Go, je vous conseille de partir sur la version 64Go, elle suffira pour accueillir une vingtaine de jeux. Mais avant de passer à la caisse, n’hésitez pas à consulter le site Oculus : https://live.oculusvr.com/product/quest/search/ , Certaines Fnac proposent des essais du casque. Il serait judicieux pour vous de le tester afin de vérifier que vous allez supporter l’expérience qu’offre la réalité virtuelle.

Mon avis

Ayant déjà testé plusieurs casques VR, que ce soit le HTC Vive, le PSVR pour Playstation 4 ainsi que l’Oculus Rift, je dois avouer que le Quest était le casque que j’attendais de pied ferme. Pur concentré de technologie, le fait d’être totalement libre et non dépendant d’une machine tierce est vraiment ce que je recherchais le plus. Même si la résolution totale de 2880 x 1600 des écrans OLED du Quest ne sont pas à la hauteur d’un HTC Vive Cosmos (2880 x 1700 pixels par écran), ils sont supérieurs à ceux qu’offre le PSVR pour PS4 et rivalise sans soucis avec le HTC Vive Pro et l’Oculus Rift. L’effet de grille est quasi inexistant et le système de gestion de l’axe Z par les caméras en façade ainsi que la reconnaissance des Oculus Touch via système infrarouge est juste parfait : Aucun problème de tracking, on ressent une liberté totale de mouvement durant les phases de jeux.

Grâce à tout ça, l’utilisation de la VR est simplifiée au maximum : Pas de capteurs à installer, pas de câble à brancher, pas de PC à configurer, n’importe qui peut revêtir ce casque et lancer une session de jeu sans avoir la moindre connaissance. De plus, il est possible de coupler plusieurs casques pour une expérience multijoueur, malheureusement non testé, mais l’idée de pouvoir jouer avec un membre de la famille est plus que tentante.

Les seules choses sur laquelle je pourrais me plaindre est la fuite de lumière au niveau du nez. En effet, la partie nasale est un peu plus ouverte que sur d’autres casques et fait passer la lumière. Ma deuxième plainte concerne la mousse qui épouse la forme de votre visage et qui au bout de 30min de session intense se transforme en éponge remplie de sueur, pas super hygiénique surtout si vous partagez le casque. Mais il existe des solutions comme une coque silicone qui corrige ces deux défauts.

Ma note globale pour l’Oculus Quest : 18/20 (oui j’adore !)

J’ai aimé J’ai moins aimé

+ Casque entièrement autonome

+ Prise en main facile

+ Tracking au top

+ Graphismes corrects

– Prix des jeux

Pour plus d’informations faites un tour sur le site officiel de l’Oculus Quest.

Et après ? Le futur de l’Oculus

Il y a quelques semaines s’est tenu une keynote pour présenter les nouveautés que le casque apportera. 2 nouveautés sont à retenir, avec l’arrivée d’un câble USB-C haute vitesse qui vous permettra de connecter votre votre casque à votre PC et de profiter de toute la librairie des jeux VR disponibles et la seconde est la reconnaissance digitale comme contrôleur. Adieu les Oculus Touch et vous n’aurez qu’à utiliser vos doigts pour prendre le contrôle de vos jeux. Prometteur !

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire