[Test] Streets of Rage 4 – LE beat’em all est de retour !

La série Streets of rage a débuté sur la petite console de Sega en 1991 (la megadrive ^^). Moi qui jouais déjà à des beat’em all en arcade tels que final fight et Bad Dudes Vs. DragonNinja à l’époque, je peux vous dire que j’attendais ce titre avec une certaine excitation. Le jeu est donc un beat them all (on tape des méchants et on avance) classique ressemblant grandement à Final Fight de Capcom (éditeur très cher à mon coeur et qui était très prolifique en arcade). La seule différence avec celui-ci, c’est que dans streets of rage on pouvait y jouer à 2 en mode coopératif et ça sa change tout !!! L’action était intense, des boss bien costaud et des musiques à rester dans la tête pendant des années 😀 Cette suite sort donc 26 ans après que Streets of Rage 3 soit paru, autant dire une éternité dans le monde du jeu vidéo….Le passage de la 3D a laissé quelques traces dans les jeux de baston et en particulier les beat them all… Voici mon avis sur ce Streets of Rage 4 !

Ce n’est plus Sega qui s’en occupe mais Lizardcube (éditeur français et créateur de l’excellent Wonder Boy: The Dragon’s Trap) Dotemu et le studio canadien Guard Crush Games qui se sont occupés de son développement.

Mais revenons à Streets of Rage 4 (SOR4), le jeu se passe 10 ans après que M. X et son syndicat du crime ait été vaincu. Une nouvelle menace est apparue dans la ville et elle est incarné par les jumeaux Y….

STREET OF RAGE 4 est un jeu de baston, composé de 12 niveaux jouables jusqu’à 4 joueurs en simultanée en local et à 2 en ligne, et ressemblant à un dessin animé (un peu comme Comix Zone sur megadrive). Le joueur nostalgique des années 80 sera directement dans l’action car le style de jeu n’a pas trop bougé. Au départ, vous avez le choix entre 4 personnages : Axel Stone (avec sa barbe) , Blaze Fielding, Cherry Hunteret et Floyd Iraia. Ils sont tous différents dans leur comportement, Axel est équilibré tandis que Floyd est le bourrin de service. Au fur et à mesure de l’aventure, vous allez pouvoir débloquer d’autres personnages et certains avec de vrais clins d’oeil aux précédents opus 😉

 

Le gameplay reste très classique avec 4 boutons : punch, saut, ramasser un objet et coup spécial qui vous coûtera bien sûr un peu de barre de vie (ajouté à un système d’étoile à ramasser pour déclencher des coups spéciaux).

Le mode histoire vous tiendra en haleine dans les trois heures avec cinq niveaux de difficulté, de facile à Mania, Streets of Rage 4 dispose d’un système de sauvegarde qui vous fera revenir au début du niveau à chaque lancement. Le jeu propose également un mode arcade à l’ancienne qui vous met au défi de terminer l’histoire en utilisant qu’un seul crédit… Il y a aussi un mode combat de boss si vous avez envie de vous les farcir tous à la suite…

Dès les premières secondes de jeu vous entrez directement dans l’action, le style très cartoon est plaisant à jouer et quelques clins d’oeil viendront égailler vos parties 😉 Les niveaux sont très variés et vous passez de la ville avec ses néons et ses cabines téléphoniques au commissariat, les égouts , sur le toit du métro, à l’ascenseur en verre, aux bars de motards jusqu’à des galeries d’art moderne. Vous ne risquez pas de vous en lassez. On retrouve aussi les bonus qui apparaissent lorsqu’on casse un caisse ou autre objet du décor. On pourra avoir soit de la nourriture (et les fameuses pommes ou poulet) ou des armes pour faire un peu de nettoyage dans les troupes ennemis. Ces derniers sont facilement reconnaissables par les plus anciens d’entres-nous car ils reprennent ceux des premiers opus mais relifté. On retrouve bien évidemment les femmes avec des fouet vêtues de cuir ^^, des combattants thaïlandais, des gros garçons cracheurs de feu (qui nous sautent dessus comme Blanka dans SFII), des flics ayant des tasers ou en matraque et boucliers mais aussi des gangsters armés d’armes à feu. Bref, c’est ultra varié !

La bande-son de son côté, principalement l’œuvre d’Olivier Deriviere avec des contributions de Yuzo Koshiro et Motohiro Kawashima entre autres, est classique mais donne le rythme qu’il faut pour se sentir dans un jeu d’arcade. En bonus, vous pouvez également débloquer des bandes sonores remixées des deux premiers jeux Streets of Rage, de sorte que vous avez absolument l’embarras du choix en ce qui concerne la musique.

Streets of Rage avec ce 4ème opus revient en force et arrive à moderniser ce style tout en gardant le meilleur de la série. Ses graphismes donnent une nouvelle jeunesse à ce jeu avec une bonne bande sonore et des combats toujours intenses. Ce SOR4 va séduire les fans de la première heure comme les novices en la matière même si la difficulté est au rendez-vous surtout avec les 4 niveaux de difficulté et le mode arcade à finir avec un seul crédit. Il reste  l’un des meilleurs beat’em up que j’ai joué depuis longtemps.

Ma note globale pour Streets of Rage 4 (PS4, ONE, PC, Switch) : 17/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Les graphismes accrocheurs
  • La bande son old school 😉 et rythmée
  • Le gameplay sans faute
  • Le nombre de personnages jouables
  • Multi en local et réseau (pas testé en ligne)
  • Une 2D et un design magnifique
  • La nostalgie marche trop bien !
  • Le style arcade plaira même aux nouveaux
  • ça reste un beat’em all donc ça peut lasser

 

 

 

On termine avec une vidéo de Streets of Rage 4 :

Streets of Rage 4 est dispo sur Nintendo Switch, Playstation 4, PC et XBOX ONE en démat depuis 30 Avril 2020. La bonne nouvelle est qu’une version physique débarque fin juillet en France ! Deux  éditions au menu : Standard et Signature. On peut les précommander ici par exemple :

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire