[Test] Rabi-Ribi : des lapines dans mon salon – PS4 / PS Vita

C’est avec un certain plaisir que je vous reparle de Rabi-Ribi. En effet, je vous en parlais déjà il y a quelques temps ici et l’heure du test est arrivée ! Pour faire simple c’est un petit jeu en 2D en défilement horizontal à la mode rétrogaming mais plein de couleurs et de filles sexy à la limite du Hentaï 😉 Développé par un studio indépendant taïwanais (Crespirit) on ne peut pas dire que ce jeu renie ses origines car il assume pleinement le style manga et craquant à souhait. Il combine la liberté d’exploration, des combats intenses et tous ceci avec de jolies filles. Le mélange fonctionne t-il si bien que ça ?

Commençons par un petit point sur l’histoire de Rabi-Ribi. Notre héroïne, Erina, se réveille un beau matin dans un lieu étrange et avec un corps tout aussi étrange. En effet, elle est maintenant une humaine/lapine. Elle doit donc trouver un moyen de rentrer chez elle et de retrouver sa maitresse. Au-cours de son périple elle va rencontrer d’autre filles/animaux qui l’aideront dans son aventure alors que d’autres lui mettront des bâtons dans les roues. Bon ok l’histoire est un peu tirée par les cheveux, mais on ne se prend la tête et on avance dans ce jeu de plateformes 😉

Au niveau du game play il est assez simple à prendre en main même s’il présente un vrai challenge. Comme dit dans mon test de For Honor le gameplay est facile à jouer mais difficile à maitriser. Avec 24 boss et des dizaines d’ennemis vous aurez de quoi faire. Pas la peine de farmer pour être d’un niveau plus élevé que le boss car eux s’adapte à vous. Dommage… Seul le skill vous sera vraiment utile ici. Heureusement pour les moins braves il y plusieurs niveaux de difficulté. Moi j’ai d’abord commencé par “facile”, pas très courageux mais prudent 😉

Au fil de l’aventure vous débloquerez des améliorations, de nouveaux coups et de nouvelles aptitudes qu’il vous faudra mettre en pratique et qui vous permettrons de revenir sur certaines maps ou vous ne pouviez pas aller plus loin. De la même façon vous pourrez légèrement personnaliser Erina via des badges comme par exemples -20% dégâts reçus. Vous aurez une multitude d’objets à découvrir au fil du jeu.

Le jeu comporte un grand nombre de maps (10) qui sont assez grandes et que vous devrez parcourir de façon horizontal mais également vertical. Pour vous aider un déplacement rapide à quand même était mis en place via des teleporteurs.

Rabi-Ribi malgré son style 2d présente de beaux graphismes et de très belles couleurs (mention spéciale au cutscenes). Durant les phases de dialogues les dessins style manga viennent donner une petite pointes sympathique à ce jeu.

Tout dans ce jeu est fait pour être dans le sympathique et mignon. Le “pixel art” nous ramène dans les jeux de notre enfance, les monstres sont plus proches des peluches que des montres de Dark Souls. Bref une palanquée de choses qui en font un jeu joli, mignon et attachant !

Rabi-Ribi en chiffres :

  • Jeu de Plateforme-Exploration-Action 2D de style rétro avec une héroïne très lapinou !
  • 4 niveaux de difficultés pour tous les types de joueurs.
  • 10 cartes principales et plus de 20 zones secondaires à explorer.
  • 60 objets et améliorations pour personnaliser et améliorer votre personnage.
  • 20 personnages entièrement illustrés à découvrir lors des cutscenes.
  • 24 boss et plus de 1 000 types d’attaques (j’ai pas encore tout vu)
  • 50 pistes musicales.
  • 6 langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Chinois et Japonais.

En ce qui concerne la PS Vita le jeu ne prend que 700Mo et les graphismes restent la aussi très beaux autant sur les VITA versions LCD que OLED. Seul point noir au tableau c’est le temps de chargement au lancement qui prend facilement 2 bonnes minutes.

Pour conclure Rabi-Ribi est un bon jeu qui permet de passer un bon moment sans trop se prendre la tête avec une histoire pas compliquée. Disposant d’un grand nombre de choses à faire et à découvrir la progression est continue et le finir sera un grand moment de plaisir. Attention cependant à ne pas vous perdre dans les nombreuses maps et les passages secrets. En somme, foncez achetez ce jeu qui vous divertira et qui ne coute moins de 30 euros. Rabi-Ribi prouve qu’un jeu peut être sympa sans avoir des graphismes de fou en 3D etc. Après, je sais que le style manga ne plaira pas à tout le monde et que les tenues sexy en dérangeront plus d’un mais rassurez-vous rien de vulgaire dans Rabi-Ribi : c’est mimi et sexy (je l’ai déjà dit ?).

Ma note globale pour Rabi-Ribi sur PS4 et PS Vita : 15/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Le Game Play
  • C’est mignon tout plein
  • Le sentiment de difficulté et d’achèvement
  • La bonne humeur constante
  • Les chargements un peu longs
  • Des petits bugs dans le texte
  • Pas de version physique sur Vita

Rabi-Ribi est disponible depuis le 1er septembre 2017 sur PS4 en version digitale ou physique (cool), et sur PSVita en version digitale seulement (pas cool).

Pour plus d’infos, faites un tour sur le site officiel de Rabi-Ribi .

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m’intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J’adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks… Le tout à la sauce père de famille !
Contact : Twitter @Gouaig – Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire