[Test] Pawarumi – Shoot’em Up dispo sur Switch et Xbox

Développé depuis 2016, co financé via Kickstarter en 2017 et enfin sorti fin janvier 2018 sur PC, Pawarumi, le titre du studio bordelais Manufacture43 arrive enfin sur console Xbox et Switch ! Pawarumi, shoot’em up 100% arcade, se passe dans un univers futuriste d’inspirations néo-colombienne dont le gameplay se base sur un système de couleurs, un peu à la Ikaruga sur Dreamcast, mais sans en reprendre le concept à 100%.

Crush !

Vous incarnez Axo, guerrière à la recherche de vengeance et pilote hors pair de Chukaru :l’un des engins les plus puissants au monde. Il possède 3 armes obtenus auprès de 3 dieux aztèques : « Serpent » permettant d’envoyer des salves de lasers de couleurs vertes, « Condor » : un faisceau laser bleu capable de terrasser plusieurs ennemis à la fois, et « Jaguar » qui, une fois un ennemi verrouillé, enverra sur ce dernier un nombre de missiles énergétiques de couleur rouge.

Vous avez donc remarqué que les 3 armes possèdent une couleur bien précise. Ça tombe bien car vos ennemis seront aussi divisés en 3 couleurs identiques à vos armes. Et c’est là que Pawarumi sort du lot en matière de gameplay : Vous ne possédez qu’une seule vie et il faudra user des mécanismes de combinaisons de couleurs (appelé Trinity) afin d’arriver à venir à bout des 5 niveaux.

Boost !

Suivant l’arme utilisée et le type d’ennemi, les dégâts infligés seront plus ou moins importants mais permettra aussi de remplir votre barre de boucliers ou d’attaques spéciales. Ces concepts portent le doux nom de Crush, Boost et Drain.

Le « Crush » est la façon la plus rapide de venir à bout d’un ennemi. Si la couleur de votre ennemi est le bleu, alors il faudra user de l’arme rouge afin de lui infliger plus de dégâts. Si ce dernier est vert, il faudra utiliser le bleu. Si ce dernier est rouge, il faudra utiliser le vert… Le « Boost » permet de réparer le bouclier de votre vaisseau, pour cela vous devrez utiliser la même couleur d’armes que le vaisseau ennemi.  Et enfin le « Drain » dont l’effet est de charger l’attaque spéciale est l’inverse du « Crush » en termes de couleurs.

Il faudra quelques parties pour se remémorer les combinaisons qui reprend les concepts du jeu « Papier, Feuille Ciseau ». L’important est que chaque salve de tirs endommage les vaisseaux ennemis. Le joueur aura tendance à utiliser le Boost afin de préserver sa jauge de bouclier, mais pour certains boss, il est préférable d’avoir la jauge de Drain au maximum et d’abuser du Crush pour venir à bout des différents sidekicks qui lui prêteront main forte.

Drain !

Le jeu propose 3 modes de difficultés afin de donner la chance aux joueurs non expérimentés d’apprécier le titre ou aux fans hardcore de shoot de slalomer parmi les nombreuses bullets présentes à l’écran ; avec une fin différente à la clé. Je vous conseille de démarrer en mode facile afin d’assimiler les mécanismes avant de vous lancer dans l’aventure.

En plus du classique mode arcade, le jeu propose un didacticiel, un mode entrainement. Très intéressant afin de d’apprendre par cœur les allers et venues des ennemis et de faire le meilleur score.

Du côté de la DA, il n’y a rien à redire. Le jeu possède une identité propre avec son inspiration aztèque. Les décors sont magnifiques, les vaisseaux ennemis divers et variés, l’action intense reste ultra lisible malgré la petitesse de l’écran Switch en mode portable. Aucun ralentissement n’a été constaté et la bande son electro-darksynth d’inspiration sud américaine rythmera le jeu de manière frénétique afin d’apporter la meilleure expérience possible au joueur.

En résumé

Pawarumi, malgré ses 5 petits niveaux, propose un mécanisme de jeux ingénieux et un gameplay ultra nerveux. Ce n’est pas compliqué, une fois en main, j’ai enchainé les parties sans m’en rendre compte. La seule frustration (car il fallait bien lui trouver une) est le retour obligatoire à l’écran titre à chaque game over. Ok, je pinaille…. Bref un titre incontournable pour tout amateur de shoot’ et pour les aux autres, une magnifique curiosité qui vous fera passer un excellent moment.

Ma note globale pour Pawarumi (testé sur Switch) : 18/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Un gameplay ultra nerveux
  • Une bande sonore « eargasmisque »
  • Une DA magnifique
  • Une production 100% française
  • Le scénario (mais OSEF)

Merci à @Uni_KennY pour son avis détaillé.

On termine avec une vidéo de Pawarumi :

Pour plus d’infos faites un tour sur le site officiel de Pawarumi.

Pawarumi est dispo sur PC, Switch et Xbox One pour 14,99€.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire