Test Monster Energy Supercross – The Official Videogame 3

La première mouture du jeu officiel du championnat de Supercross Américain (AMA) sortie en février 2018 était loin d’avoir marqué ses esprits (test dispo ici), Monster Energy Supercross 2 revenait en février 2019 avec une version un peu plus aboutie. Comme il est maintenant coutume au mois de février, Monster Energy Supercross débarque cette année avec un nouvel opus nommé Monster Energy Supercross – The Official Videogame 3. Nous allons voir ce qu’il nous apporte en termes d’améliorations et de nouveautés et surtout nous faire un avis !

Tout d’abord, il va falloir commencer par la personnalisation de l’apparence de votre pilote en termes de physique, taille du pilote et flocage du maillot (numéro et surnom), ce qui vous permettra de gagner facilement 2 trophées PS4.

Ensuite, direction le didacticiel pour se familiariser avec les touches et le contrôle de la moto. Ce didacticiel est vraiment très succinct (trop ?), particulièrement dans le sens où ce jeu est une simulation. A mon avis il aurait fallu aborder en détail tout ce qui concerne le freinage, le placement du poids/corps sur la moto, le placement et le dosage de l’accélération pour les bosses etc. En gros le didacticiel vous apprend les bases et débrouillez-vous ensuite.

Pour le mode solo, vous aurez le choix entre le mode carrière, l’épreuve unique, le contre-la-montre, le complexe, le championnat et le défi.

Dans le mode carrière comme son nom l’indique, vous allez devoir gérer la carrière de votre pilote. Pour cela vous commencerez par une première course à l’issuz de laquelle votre classement vous permettra de choisir votre écurie. Elle vous fixera des objectifs de classement pour chaque course (correspond à peu près à vos résultats).

A la fin de chaque course, vous aurez des récompenses de prestiges en fonction du résultat et de votre style de pilotage (sauts réussis, etc.) qui vous donneront des crédits afin d’acheter des améliorations pour les performances de votre moto.

En termes de configuration de moto, vous pourrez la régler avant chaque course en modifiant la compression de la suspension avant, arrière, modifier le rapport de la boîte (plus ou moins court), …

A mon avis, le mode carrière est à commencer une fois que l’on est vraiment super entrainé, au top dans le pilotage et avec de bons résultats en épreuves uniques.

Dans le mode épreuve unique, que l’on vient d’évoquer, vous pouvez faire une course sur le circuit de votre choix.

Vous allez pouvoir configurer la course en termes de longueur, si vous souhaitez une course courte de quelques tours ou une course se rapprochant de la réalité avec warm-up et manche. Vous pouvez régler le niveau de l’IA également. Pour débuter commencez par « très facile », le pilotage est vraiment pointu et à la moindre petite erreur vous allez être largué, si vous choisissez un niveau trop dur dès le départ, la difficulté ne vous incitera pas à essayer de progresser voir de finir la course 😉

Pour les aides au pilotage, vous pouvez choisir d’activer les freins couplés (gestion automatique du dosage du frein arrière), le mode semi-auto pour la gestion de la répartition du poids du pilote et le mode de transmission en semi-auto également. Encore une fois, ce n’est pas un jeu d’arcade et vous n’aurez pas plus comme aides au pilotage.

Le contre-la-montre est un mode intéressant pour bien s’entrainer au pilotage et maitriser les circuits pour ne pas arriver en terrain inconnu en mode carrière.

Dans ce mode, dès que vous avez bouclé un tour (si vous faites une sortie de piste votre chrono du tour ne sera pas validé !), votre ghost apparait, ce qui vous permet de voir vos erreurs de pilotage et essayer encore et encore de battre vos records de chaque portion du circuit et le record du tour, le compte-rendu vous sera donné à la fin lorsque vous choisirez d’arrêter le contre-la-montre.

Passons au mode complexe. Alors oui vous allez être complexé d’être bien nul au départ mais il ne s’agit pas de ça! 🙂 En gros, c’est le mode ouvert, vous aurez une map avec le tracé du circuit pour le suivre si vous voulez, mais rien ne vous empêche d’aller n’importe où et dans n’importe quel sens.

Ce mode, bien que ludique, vous permet de travailler votre finesse de pilotage sur le circuit du complexe. Faites un tour, trouvez l’emplacement qui correspond à la technique que vous souhaitez travailler, par exemple une bosse à une sortie de virage, et refaites-la à volonté en gérant la trajectoire, l’accélération et la vitesse (qui n’est pas l’essentiel pour bien prendre une bosse), le poids du pilote etc.

Enfin, le mode championnat vous permettra de sélectionner le championnat en 450, 250 côte Est ou 250 côte Ouest, chacun composés de tous les circuits officiels du Monster Energy Supercross.

A mon avis, c’est la dernière étape pour bien se tester avant d’attaquer le mode carrière.

Terminons avec le dernier mode du solo, le défi. C’est un groupe de plusieurs défis subdivisés en étapes avec un défi spécial trajectoire, un autre spécial scrubs, etc. Sur des mini parcours vous devez respecter les règles du défi, vous aurez à l’issue du parcours une notation en pourcentage de réussite qui vous permettra de passer à l’épreuve suivante pour, à la fin des 10 étapes, vous donner une note sur 20 qui validera le défi si vous avez réussi toutes les épreuves. C’est également un mode que j’utilise en tant qu’apprentissage, il permet de travailler des points précis du pilotage et au final ça aide beaucoup à s’améliorer.

En ce qui concerne le multijoueur, hélas pas d’écran splité pour jouer avec 2 manettes en local mais uniquement un mode multijoueur en ligne, donc réservé à ceux qui sont abonnés Ps Plus et ont des potes qui ont le jeu. Il y a également un petit didacticiel pour les mini-jeux spécifiques en ligne.

Quant à la partie création, dans le menu « créer » vous allez pouvoir accéder à l’éditeur de circuit pour en créer de nouveaux, ce qui est intéressant pour le jeu en ligne en publiant les circuits que vous créez pour vous battre contre d’autres joueurs en ligne.

Niveau sensation, le jeu retransmet tout le côté pointu du pilotage d’une moto sur un circuit de supercross, avec les difficultés de transfert de masse, position du corps, gérer les freinages, aborder des obstacles différents des hoops au triple saut, le tout avec une bonne sensation de vitesse et les vibrations de la manette déclenchées au bon moment. Les différents réglages, choix de carrière et améliorations de la moto renforçant encore plus l’aspect stratégique de la simulation.

Le début de chaque course avec la voix du présentateur, la caméra dans les circuits indoor vous immergent dans l’ambiance si particulière des championnats US de SX, vous plaçant très brièvement en tant que spectateur juste avant la concentration et le stress du pilote sur la grille de départ. Car il s’agira à tout prix de réussir au mieux votre départ (avec la combinaison de touches embrayage/accélération/poids en avant) pour ne pas être coincé parmi tous les concurrents, car ça bagarre sérieusement et à la moindre erreur vous risquez d’être dépassé sans possibilité de revenir. Donc: entrainement, entrainement, entrainement!!!

Personnellement, je conseillerais de faire un maximum de défis pour travailler la technique, des contre-la-montre avec le ghost pour maitriser les circuits, peaufiner sur le complexe, faire des épreuves uniques pour valider votre niveau, puis passer aux championnats et voir ce dont vous êtes capables sur plusieurs circuits d’affilé. Si vos résultats sont concluants vous pourrez alors attaquer le mode carrière sereinement, le cas contraire continuez l’entrainement pour maitriser le pilotage et les circuits à 200%! C’est un jeu de simulation, pas d’arcade et le mode carrière n’est pas un mode histoire fait pour vous permettre d’évoluer : évoluez plutôt d’abord.

Côté technique, le jeu tourne avec le moteur Unreal, le rendu est sympa avec des effets ombre/lumière en indoor et des conditions météorologiques différents en extérieur, avec de la pluie et un sol mouillé ainsi que la lumière du soleil qui baisse peu à peu, où la pénombre peut jouer dans la visibilité du circuit. Le rendu et la modélisation des motos sont bons, avec de très nombreux détails selon les écuries et marques des motos (Kawasaki, Honda, Husqvarna,…).

Pendant les chargements, des petites astuces concernant le jeu et les techniques de pilotage apparaissent en bas de l’écran.

Si on devait résumer, on pourrait dire que Monster Energy Supercross 3 est un vrai jeu de simulation de supercross qui plaira aux fans du genre prêts à s’entrainer pendant de nombreuses heures.

La technique de pilotage est très poussée, la difficulté est élevée si on n’utilise aucune aide au pilotage et avec le niveau de l’IA au maximum les concurrents sont extrêmement féroces, à la moindre petite erreur la course sera perdue. Bien qu’il s’agisse de simulation, le niveau de difficulté est d’ailleurs peut être trop élevé, ce qui fait perdre en plaisir de jeu. Toutefois le détail dans la simulation n’est pas poussé à l’extrême, je n’ai pour l’instant pas connu de casse technique ou chute suite à un saut empêchant de finir la course, contrairement à des simulations de F1 où une casse peut être synonyme d’abandon.

Cependant la réalisation est bonne avec des graphismes de bonne qualité sans excès, une bonne sensation de vitesse. Malgré le pilotage pointu nécessitant de la précision cela reste un plaisir d’endosser la tenue de pilote de SX et de participer à des courses fortes en sensations dans une ambiance électrique du public fàce à des concurrents sans pitié!

Ma note globale pour Monster Energy Supercross 3 : 13/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • La précision dans la technique de la discipline
  • Le rendu visuel (détail et vitesse)
  • L’ambiance
  • Les licences officielles
  • Du vrai pilotage !
  • Temps de chargement un peu longs parfois
  • Didacticiel limité
  • Difficulté trop élevée

On termine avec une vidéo de Monster Energy Supercross 3 :

Monster Energy Supercross 3 sort sur  PS4, Xbox One, Switch, PC et Stadia (le 04/02/2020).

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel ici.

Monster Energy Supercross 3 est disponible pas trop cher ici par exemple.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire