[Test] FIFA 17 : Du changement, mais on ne s’attendait pas à ca !

Disponible depuis le 29 septembre dernier, FIFA 17 était attendu par pas mal de joueurs en raisons certes du renouvèlement annuel, mais aussi pour tous les changements annoncés. Certains étaiet annoncés et EA avait d’ailleurs bien communiqué là dessus, mais d’autres ont fait leur apparition sans qu’on s’y attende. Finalement ce FIFA 17 serait-il l’édition du renouveau ou celui de trop ?

En rang des nouveautés cette année il y a l’utilisation du moteur graphique nommé Frostbite. Ca vous parle un tel nom ? Mais si c’est celui employé dans Starwars Battlefront ou encore plus récemment Battlefield 1. Quand on voit le niveau de rendu de ces deux jeux en particulier on s’attendait à tomber parterre devant pleins de détails etc. Au final c’est mieux que FIFA 16 mais ca n’est pas la révolution espérée.

On n’est donc pas au niveau des FPS cités précédemment mais on notera que les visage son de mieux en mieux modélisés et rende l’immersion dans les équipes et le staff bien plus facile. Un très bon point. A l’occasion allez voir la tête e Zinédine Zidane à l’occasion vous serez surpris 😉

Ce lifting graphique opéré grâce au Frostbite est donc une bonne chose mais cela n’empêchera pas de voir des joueurs avec des doigts rectangulaires ou des spectateurs plutôt approximatifs. En fait ca dépend de ce que la caméra veut vous montrer. En général c’est très bien mais regardez en périphérie, vous serez étonné. On atteint peut être les limites de la technique à moins qu’un patch ne vienne corriger cela.

Puisqu’on parle de changement et avant d’évoquer le mode Solo, parlons des contrôles. Les coups francs, les corners ralentissent un peu le jeu car il faudra pas mal ajuster vos tirs. C’est un nouveau système de visée qui vous demandera un peu d’entrainement pour être maitrisé. En tout cas c’est assez différent de ce qu’on connaissait jusque là. Les avis sont partagés sur ce point. Moi je trouve ca pas trop mal pour les penaltys mais d’autres ont du mal à s’y faire. A vous d’essayer 😉 Par contre les corners je ne suis pas fan du tout.

La conduite de balle a elle aussi été modifiée et devient plus dure à prendre en main. Les contacts ont subits des changements et c’est tant mieux. On a dorénavant moins de fautes qu’auparavant et le jeu s’en trouve plus fluide dans son déroulement. Par contre j’ai l’impression que les contres sont toujours en faveur de l’adversaire. C’est peut-être une impression et je vous laisse me donner votre avis la dessus mais je ne suis pas verni on dirait L Au niveau des trucs qui m’agacent j’ajouterai les tirs de loin (long shot) qui rentrent trop facilement surtout quand c’est mon adversaire qui les tire) mais là aussi j’ai du jouer de malchance. On verra si un correctif est apporté pour ca. A suivre…

Pour ce qui est du déplacement des joueurs cela semble moins inertiel que dans PES et c’est appréciable mais au niveau du contrôle notez qu’il y a une petite latence sur l’exécution des actions. A vrai dire ce n’est pas très choquant car dans la réalité, il faut un minimum de délai entre le choix d’une action et son exécution. Certains experts en FIFA râlent sur ces petits points mais avec un peu d’anticipation ca le fait ! Il n’en reste pas moins qu’au niveau changement on est servi.

Pour terminer les passes courtes ou longues n‘ont pas un rendu sonore très convaincant. C’est dommage qu’on ne sente pas plus la frappe qu’on met dans le ballon un peu comme sur les matchs à la télé (grâce aux micros autour du terrain).

Passons à ce mode qui agite la chronique, enfin presque. En tout cas, le mode aventure (Journey en anglais) était un mode attendu par mal de joueurs. Les habitués de NBA 2K profite de cela depuis quelques temps et il était temps qu’un jeu de foot s’y mette. Sur le papier ce mode solo paraît top. On verra qu’on est satisfait par pas mal de points mais que d’autres gâchent un peu la fête même si on est plein d’espoir pour la suite.

Au commande d’un jeune nommé Alex Hunter vous diriger ses faits et gestes (et choix) pour le mener dans le grand bain du foot professionnel. Choisissez votre club anglais et seulement anglais ! C’est un peu dommage mais y a pire comme championnat 😉 Ce jeune joueur découvre les joies du football professionnel et c’est vous qui guidez ses choix. Rassurez vous vous jouez avec aussi. Au fil des petits jeux de passes, déplacements (qu’on connaît des temps de chargement), vous serez remplaceant voire titulaire. Sur le terrain il faudra faire vos preuves en donnant meme des ordres à vos coéquipiers. En général ils vous laissent la vedette.

Dans l’histoire on a des réponses à faire ici et là et c’est censé modifier le fil de l’histoire. Après plusieurs essais cela ne semble pas changer grand-chose, votre nombre de fan sur les réseaux sociaux (dans le jeu) tout au plus. Vous serez forcément prêté à un club que vous soyez modeste ou arrogant (qui est le choix qui oriente votre carrière) tout comme les objectifs à remplir seront les mêmes. D’ailleurs attention à ne pas trop rater certains matchs car le GAME OVER vous guette. Ca paraît bizarre mais c’est vrai. Dommage.

A part ca les cinématiques sont bien faites et permettent une bonne immersion dans cette histoire scénarisée. On a envie de mener ce jeune jusqu’au sommet de sa carrière mais il faudra s’arrêter la fin de sa première saison. C’est un peu frustrant. D’ailleurs dans le même style on ne peut pas créer de joueur personnalisé mais film interactif oblige, cela gênerait pour les cinématiques. Espérons qu’EA ajoute du contenu dans ce domaine. Comme ce mode aventure ne couvre qu’une saison je ‘attend à ce que EA nous propose un DLC pour la 2, 3 etc.

Toujours au rayon des nouveautés, les commentateurs ont changé. Bye bye Franck Sauzée qui a laissé sa place à Pierre Ménès. A grand coup de pub c’est une info qu’on n’a pas pu rater mais finalement ce dernier n’est pas au niveau de ce qu’on attendait de lui. Il aurait pu vanner comme il sait le faire. Certes il lance quelques phrases ici et là mais ca reste assez plat. D’ailleurs le volume des commentateurs est assez faible, et certaines phrases se répètent peut être un peu trop c’est dommage. A moins que ce ne soit mon style de jeu qui soit trop répétitif 😉 Quoiqu’il en soit ce changement apporte du sang neuf c’est déjà ca ! Ne vous étonnez pas si un commentaire est coupé par l’action en cours. Ca surprend mais finalement c’est assez logique.

Sinon au niveau du contenu c’est toujours du lourd dans FIFA et c’est édition 2017 ne déroge pas à la règle. On a une fois de plus quasiment toutes les licences mondiales. Cette année on a même droit à la saoudienne. Ca commence à faire pas mal de championnats et d’équipes au choix.

Avec toutes ces nouveautés on aurait pu craindre que certaines choses passeraient à la trappe. Heureusement les équipes féminines sont toujours la pour notre plus grand plaisir. FIFA 17 se paie même le luxe d’ajouter les championnats des Pays-Bas et de la Norvège.

Sinon au niveau des modes de jeu, il y a de quoi vous occuper. Certains disent même que FIFA est le seul jeu qu’ils s’achètent. Ce n’est pas étonnant quand on voit tout le contenu qu’il contient entre les modes offline et online. Citons par exemple les modes de jeux Club pro, Saison, Ultimate Team. Ils changent peu par rapport à l’an dernier mais sont toujours là. On sent quand même un fort penchant pour le mode online chez EA.

Une nouveauté qui a failli passer inaperçue c’est le mode carrière Manager qui est bien plus lisible. En effet on a des objectifs clairs à remplir et ceux-ci seront différents que vous coachiez une petite ou une grosse équipe. Le mode carrière Joueur lui m’ a semblé identique à celui de l’année dernière.

J’aillais oublier, une appli mobile est aussi disponible. De quoi emportez votre FIFA 17 de partout, même loin de votre console.

Pour conclure, vous avez noté que j’ai surtout axé ma critique sur les nouveautés de ce FIFA 17 mais c’est un vrai plaisir de voir de la vraie nouveauté dans un FIFA. Cette année EA a pris des risques et c’est tant mieux ! C’est peut etre la montée de PES dans le cœur des joueurs qui l’a obligé mais la concurrence a du bon pour le joueur. Ce FIFA 17 plaira encore et toujours aux fans de la licence mais certains petits points et changements risquent de « piquer » un peu au début mais je pense que c’est un mal nécessaire pour apprivoiser le potentiel de cette mouture 2017. Rien que pour le solo il mérite d’être joué même si d’autres saisons seraient le bienvenu. Les fans d’ »online » pourront y passer l’année entière tellement il y a faire. C’est d’ailleurs pour ca que les fans restent fidèles à leur « FIFA ». Après, au niveau du gameplay la tendance s’inverse avec un PES qui semble plus rapide cette année. A chacun son style, à vous de choisir !

Ma note globale de FIFA 17 (testé sur PS4) : 16/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
Track List (dispo sur Deezer d’ailleurs)

Mode Solo (ou carrière)

Contenu énorme !

Immersion (mouvement de caméra etc)

Certaines modélisations 3D

Joueurs réactifs

Le plein de licences

Foot féminin toujours là

Des changements

Moteur Frostbite sous exploité

Tir de loin trop facile

Latence dans les passes/tirs

Mode de tir Corner / Coup franc

Peu de nouveauté dans le gameplay

Commentaires FR répétitif

Mode Solo trop scripté

Pour plus d’informations n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel : www.easports.com/fr/fifa

Gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Twitter @Gouaig - Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire