[Cinéma] Alien Covenant : mon avis garanti sans spoilers !

Après avoir vu Alien Covenant, voici ce que j’en ai pensé. A priori pas de spoiler dans ma critique. Autant vous prévenir je ne suis pas un expert d’Alien, je l’ai donc vu avec les yeux d’un néophyte de la série. J’imagine que je n’ai pas perçu tous les liens avec les films qui encadrent cet Alien Covenant. Néanmoins je me suis fait un avis argumenté que je partage avec vous 😉

Commençons par planter le décor. Afin d’assurer la survie de l’être humain, celui-ci doit trouver une planète à coloniser. La planète idéale a été trouvée mais elle est très loin. Aussi, un vaisseau rempli d’embryons et de tout le nécessaire pour y implanter l’homme est envoyé. L’équipage est cryogénisé pendant qu’un cyborg assure la surveillance du vol. Un incident l’oblige à réveiller prématurément le commandant et son équipe. Le voyage ne se passe donc pas comme prévu. Nous voilà plutôt dans un film de science-fiction qui ressemble à Star Trek avec de l’exploration spatiale mais ça a le mérite de planter le décor. Cette longue introduction dure pas moins d’une demi-heure. Une fois l’incident réglé il s’avère que la planète idéale est encore très loin mais une autre solution apparait sous la forme d’une planète parfaite (un peu trop même). La décision est prise de la visiter pour vérifier si cette alternative au plan initial est viable. Avant de poursuivre jetez un oeil la bande annonce :

Notre expédition Covenant arrive donc sur cette planète pour découvrir, et subir, les aléas de ses habitants. L’arrivée est un peu expéditive car tout le monde arrive sur zone sans masque ni vérification de l’air ambiant. Ça aurait peut-être permis de déceler ce qui va contaminer certains membres de l’équipage. On n’a pas trop le temps de s’attacher aux différents protagonistes sauf à Daniels (jouée par Katherine Waterson) qui est plutôt touchante et joue assez bien sur les émotions. On peut saluer son courage et sa détermination surtout ! (film américain oblige). Ridley Scott a donc un peu négligé les autres « héros » même s’il faut dire que certains ne survivent pas longtemps 😉

L’exploration au sol part un peu dans tous les sens avec la découverte d’un vaisseau ultra futuriste qui frôle l’anachronisme mais aussi la rencontre avec un autre cyborg providentiel à la ressemblance trop marquée avec celui de la mission Convenant (normal c’est le même acteur). On s’y perd un peu en se demandant qui est qui mais on s’en sort rassurez-vous. Le reste de l’aventure permettra de comprendre comment l’Alien parfait a été créé avec de multiples références à la création de la vie, la science et l’étude des espèces. On regrette que beaucoup de passages soient en intérieur alors que l’air libre de la planète aurait été propice à des scènes de traques. Surtout qu’on découvre que cette planète est plutôt sombre et inquiétante avec des spores, des vestiges et des traces d’anciens êtres vivants.

Ces éléments limite apocalyptiques auraient pu être exploités pour rendre plus oppressant Alien Convenant mais ce n’est pas trop le cas. Le ton est plutôt orienté vers l’action avec quelques scènes bien gores tout de même comme dans l’infirmerie ou sous la douche (scène sexy et trash à la fois) mais globalement la SF l’emporte sur l’horreur. Alien Covenant nous explique donc la création du Xénomorph mais finalement nous le montre peut être un peu trop pour inquiéter ou stresser. Du coup, Alien Covenant devient un film au rythme soutenu sans trop de pauses une fois la première demi-heure passée. Le revers de la médaille c’est que ça semble expéditif et même si le film dure près de 2h, les choses vont un peu vite sauf le débat sur l’altitude du vaisseau pour avoir une bonne liaison radio avec l’équipe au sol.

Mon avis : autant vous le dire tout de suite j’ai bien aimé Alien Covenant mais je sais que les fans d’Alien ne l’aimeront pas trop. Pourquoi ?

Un première piste est peut-être parce que Ridley Scott a voulu mettre un peu plus de SF dans ce nouvel Alien. En effet, les références aux grands films se passant dans l’espace sont nombreuses. De plus, les fans d’Alien seront à la fois heureux de retrouver de nombreuses références aux premiers films mais on peut se demander si c’est pas du réchauffé ou juste un manque d’inspiration. Alien Convenant étant un préquel d’Alien il fallait bien créer un lien et c’est grâce à la musique et à toutes ces petites références qu’on fait le trait d’union. Certes la grosse bête et ses actions sanglantes sont là pour nous rappeler dans quel film on est mais ces éléments permettent d’enrober le tout pour se sentir dans un film de la série Alien. Mais Alien Convenant est-il à jeter pour autant ? Pas si sûr.

En résumé, je dirai qu’Alien Convenant est globalement réussi, le genre de film qui ne laisse pas indifférent avec plusieurs types d’émotions au fil du déroulement. Même si le retour de notre Alien était convenu, il est bien amené avec une introduction en mode « Space opéra » ou la musique joue un grand rôle. Même s’il reste réservé à un public averti (scènes gores obligent), Alien Convenant plaira à une audience large mais decevra les fans d’Alien. Pas besoin d’avoir vu les précédents films Alien pour être plongé dans le scénario. Les références à d’autres films sont nombreuses et agréables (Gravity, Star Wars – je suis ton père – ou encore Le Trou Noir) ce qui ne gâche rien. A une exception, on n’a pas trop le temps de s’attacher aux personnages mais on se laisse guider par la survie sur cette planète. Les scènes sur la genèse et l’évolution d’Alien font figure d’Artbook Collector que les fans apprécieront. La fin est peut-être un peu hachée et certaines scènes auraient pu être encore plus épique (peut être en montant la musique). Il n’en reste pas moins qu’Alien Convenant est sympa et qu’il mérite qu’on le voit en IMAX. Cela devrait sublimer les scènes spatiales, l’invasion Alien, les giclées de sang mais surtout les (trop rares) sursauts ! « 

Pour conclure je dirais qu’Alien Convenant est un plus un bon film qu’un bon Alien.

N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire pour comparer avec le mien !

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Twitter @Gouaig - Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire