[Test] Nier Replicant ver.1.22474487139 – L’avant Automata8 min read

Edit du 23/06 : NieR Replicant™ver.1.22474487139 cartonne (découvrez pourquoi dans ce test publié précédemment)

On apprend que Nier Replicant a dépassé le million de copies digitales et physiques vendues. SQUARE ENIX a aussi annoncé que NieR:Automata a franchi les six millions, preuve que la licence plait au public.

On a toujours dit que Yoko Taro était un réalisateur de génie… Mais le jeu qui l’a mis clairement en avant des projecteurs fut Nier Automata, un action rpg sorti sur PS4 dans lequel vous contrôliez une androide nommée 2B. Beaucoup de joueurs ont gravés dans leur mémoire le scénario d’une richesse inhabituelle et d’autres le postérieur sexy ondulant lors de sa démarche… Mais dans tous les cas, ce fut un grand jeu salué par les joueurs et la critique. Saviez-vous qu’il existait un avant Automata ? Un jeu sur Playstation 3 : Nier Replicant uniquement sorti au Japon et Nier Gestalt disponible sur PS3 et Xbox 360 uniquement en occident. La différence entre les 2 titres n’était que sur l’apparence du héros. Mais le jeu est passé inaperçu auprès de la majorité des joueurs et la critique n’a pas été si éloquente.

Maintenant le mal est réparé grâce à ce remake disponible sur tous les supports existants excepté la petite Nintendo Switch qui pourtant mériterai d’accueillir ces deux pépites que sont Replicant et Automata.

Nier ou panier ?

Nier Replicant est un action rpg de type « hack and slash » développé par Cavia et édité par Square Enix, mais le remake a été réalisé par ToyLogic (studio fondé par des anciens de Cavia).

Le jeu démarre de façon déconcertante durant l’année 2053 dans un environnement urbain complètement délabré où survivent un jeune garçon et sa petite sœur Yonah. Traqué par les Ombres, sorte de monstre difforme qui attaquent les humains, ils sont obligés de se cacher continuellement. Malheureusement ils vont subir une attaque et notre jeunot ira jusqu’à se lier avec un livre maudit qui lui octroiera des pouvoirs afin de sauver sa sœur. Une fois les ombres terrassées et les 2 enfants sauvés d’une mort certaine, l’histoire se prolonge et nous porte 1400 dans le futur dans un monde où la technologie a complètement disparu pour faire place à une nouvelle ère plus moyen-age.

On y retrouve un garçon et de sa petite sœur Yonah, atteinte d’une maladie dite de la nécrose runique qui l’emmène vers une mort certaine. Cette nécrose transforme leur hôte au moment du décès en Ombre. Nier fera tout pour la sauver et ira jusqu’à passer un pacte avec Weiss, le Grimoire Blanc lui proliférant des pouvoirs magiques. Dans sa course pour sauver sa sœur, il fera la rencontre de Kainé, une jeune femme légèrement vêtue atteinte de nécrose runique ; parlant un langage plutôt chartrier et d’Emile, un enfant maudit possédant le pouvoir de transformer tout ce qu’il voit en pierre.

Nos 3 héros vont tout faire pour sauver Yonah des griffes du maitre des Ombres et ramener la paix dans la contrée…

Arrêtez de nier !

Leur aventure les amènera à voyager aux quatre coins du pays, à parcourir différents environnements : de la plaine verdoyante à la zone désertique en passant par les vallées montagneuses, les temples abandonnés, des usines délabrées… Mais ne vous attendez pas à un open world gigantesque ; tout ce petit monde est accessible à partir du hub central où se trouve la maison de notre héros et passer d’une zone à l’autre se fait le plus souvent en moins d’une minute. Cela arrange car vous allez faire pas mal d’aller et retour pour accomplir les quêtes annexes que vous donnerons les villageois qui se résument souvent à enquêter sur tel ou tel personnage ou ramener des denrées que vous pourrez récolter auprès des monstres ou animaux des environs. Elles ne sont pas obligatoires pour avancer dans l’intrigue, mais peuvent vous remplir facilement le portemonnaie.

Dans le pur type du hack n slash, Nier est un guerrier se battant soit au corps à corps, soit avec 3 types d’armes blanches : épée à simple ou deux mains ou lances d’assaut. Le choix de l’arme sera capitale car elle possède toutes des caractéristiques de vitesse et de force, ainsi le joueur pourra décider de jouer sur l’agilité de notre héros et porter des coups rapides mais faible ou de frapper tel un berserk avec une arme lourde mais faisant plus de dégâts.

Les combats sont assez nerveux, les ennemis nombreux et les combos s’enchainent avec facilité grâce notamment à une maniabilité retravaillée, un bouton d’esquive pour se faufiler dans le dos de vos adversaires ou un système de bloc qui permet de se protéger des coups. En plus de votre arme, Weiss, le Grimoire Blanc n’est pas là que pour vous raconter sa vie, c’est avant tout une arme magique qui lancera différents sorts (boules de feu, main géante, lancé de piques magiques, bouclier de protection…) et un allié de taille notamment durant les phases de boss où il faudra alterner entre vos différentes attaques, surtout que ces derniers sont titanesques et plutôt coriaces.

Je nie mes jeux de mots sur NieR Replicant

Dans l’ensemble on se retrouve devant un action RPG très classique, mais mélangeant durant de courtes phases les genres. D’un simple mouvement de caméra, vous allez vous retrouver en phase jeu de plateforme ou shoot’em up, voire simplement un fondu en noir et l’action fera place à la narration façon visual novel. Ce ne sont que de courtes séquences, mais le tout est amené de façon fluide qui s’interface magnifiquement avec les grosses phases d’actions.

Le jeu dans sa globalité est court ; il ne faudra qu’une douzaine d’heures pour en venir à bout… Enfin si vous tracez tout le long dans faire de quêtes supplémentaires et surtout si vous vous arrêtez à la toute première fin du jeu, chose que je déconseille fortement.  Et c’est là dont le jeu tire sa force. Dans l’obligation de rejouer encore et encore afin de voir les différentes fins que proposent le jeu. Le scénario s’enrichit à chaque session grâce à de nouvelles scènes amenant de nouveaux éléments qui force le joueur à revoir le jugement que ce dernier avait vécu scénario de la session précédente. Et c’est là d’où tire la force d’écriture de Yoko Taro, de plus les thèmes abordés durant tout le jeu interpellera le joueur durant tout son périple. Quatre fins différentes avec chacun leur point de vue sont à débloquer mais cette version remasterisée amène aussi une nouvelle fin qui reliera Nier à sa suite : Automata.

Sinon qui dit remaster, dit graphismes revues à la hausse (4K pour les possesseurs de PS4 Pro et PS5) et animations en 60fps. Cette upgrade graphique est salué car c’était le point faible des versions PS360. Accompagné de sublimes musiques entièrement réorchestrées composées par Keiichi Okabe et qui méritent amplement de faire partie de votre collection de CDs ou vynils ; Mes préférées étant les pistes vocales de Devola (interprétée par Emi Evans). Un eargasm à chaque écoute. Clairement rien à redire sur le plan technique.

NierR Replicant en résumé

J’avais commencé Nier Automata sans avoir fait Nier auparavant alors qu’il traine dans ma ludothèque… Mais je me suis arrêter en cours de route pour laisser la place à un autre jeu… En jouant à Nier Replicant, je me suis vraiment dit que j’ai bien fait d’avoir arrêté sa suite. Je pourrais m’y remettre et apprécier le scénario comme il se doit. Alors si comme moi, vous n’avez pas encore fait Automata, je vous le conseille vivement de vous lancer dans Nier Replicant avant d’entamer sa suite…. Pour les autres qui ont déjà fait Nier ? OUI ! Histoire de profiter de ses avancées techniques  pour son ambiance, sa bande son et son gameplay… Et pour les autres, je ne saurais que vous conseillez l’achat de Nier histoire de vous lancer dans un jeu qui vous accrochera aux tripes !

Ma note globale pour Nier : Replicant ver.1.22474487139 : 18/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Le scénario
  • La musique et son doublage japonais
  • Son gameplay nerveux
  • La tenue de Kainé !
  • Bonne durée de vie
  • Quêtes annexes sans grande prétention
  • C’est tout ^^

 

On termine avec une vidéo de Nier Replicant :

Nier : Replicant ver.1.22474487139 (c’est le nom complet ^^) est dispo sur  Xbox, Playstation 4 (compatible PS5) et Steam.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire