[Test] Animal Crossing : New Horizons – indispensable sur Switch11 min read

Je pose 2 secondes la console switch pour vous parler d’Animal Crossing New horizons en effet ça fait plusieurs dizaines d’heures que j’y joue et j’ai du mal à décrocher ^^ Animal Crossing New horizons était très attendu par les fans de la licence alors que ceux qui ne connaissent pas étaient curieux de cet engouement. Voici donc ce que j’en pense en tentant de répondre à la question fatale : Faut-il craquer pour animal Crossing New horizons ? (spoil : la réponse est OUI)

La licence Animal Crossing repose sur le principe que vous devez gérer une ville ou tout du moins organiser, aménager tout un petit village dans lequel vous vivez . Animal Crossing New horizons ne fait pas exception à la règle où après avoir créé notre personnage avec des traits humains, mais tout en rondeur ‘kawaii’ (visage, coiffure, yeux etc), on part pour une formule « évasion » sur une île afin d’y vivre une nouvelle vie paradisiaque.

On se retrouve donc sur l’île (pas si) déserte de Nook Inc. pour bâtir une nouvelle vie en partant de zéro. C’est ainsi qu’on retrouvera un personnage très connu de la licence animal Crossing à savoir Tom Nook. Celui-ci est un peu notre créancier et après nous avoir fait crédit d’une tente pour notre première nuit pourra nous construire une maison en dur non sans lui avoir payer avec des clochettes (la monnaie du jeu). Animal Crossing New horizons va donc vous permettre de vivre une vie insulaire mais avec plusieurs habitants qui arriveront au fil de l’eau  Il faudra donc organiser, aménager et customiser cette île jour après jour.

A dire vrai, Animal Crossing New horizons est un jeu qui « se vit » plus qu’il « se fait ». On y revient chaque jour pour accomplir quelques tâches comme couper du bois, planter des arbres, pêcher, ramasser des fleurs, chasser des papillons, creuser dans la terre (à la recherche de richesses) et bien d’autres activités. Bref c’est ultra varié ! Chaque journée est différente dans Animal Crossing New horizons (comme dans les autres jeux Animal Crossing) et le temps s’écoule au rythme de celui de la « vraie vie ». Ainsi si vous lancez le jeu le matin vous aurez un joli lever de soleil avec les ombres allongées et si vous jouez tard il fera nuit. De la même manière, en fonction de l’heure à laquelle vous jouerez votre magasin préféré pour vendre vos poissons, insectes et autres captures pourra être fermé tout comme la végétation, la météo et les activités évolueront en fonction de la saison actuelle (basée sur notre calendrier et de l’hémisphère choisi).

Par exemple le jeu est sorti le 20 mars le printemps débutait, et bien le feuillage des arbres était différent de celui du mois d’avril avec de jolis fleurs un peu partout. C’est ainsi qu’on peut dire qu’Animal Crossing New horizons est un simulateur de vie et même de vie insulaire où on décide du tout (ou presque). Ici pas de gestion laborieuse et de statistiques désagréables, tout se gère en simplicité avec l’aide de Tom Nook dans un premier temps puis de Marie quand votre mairie sera construite. C’est mignon et facile d’accès, une constante dans les jeux Animal Crossing mais pour cet opus Switch c’est complet ! Que ce soit les bâtiments que vous décidez de construire, les ponts, les rampes ou tout autre élément utile à votre île c’est à chaque fois une véritable satisfaction de les voir se concrétiser.

Avec des graphismes tout en rondeur qui profitent de la puissance de la switch on sent qu’on a fait du chemin depuis les jeux Animal Crossing qui sont sortis sur Game cube et plus récemment sur 3DS. C’est donc un vrai plaisir de replonger dans cette ambiance zen et dépaysante tout en profitant d’un visuel flatteur. Ici pas de 4K en 60 fps mais des des courbes, des couleurs et de la mignonnerie (un bonbon à croquer quoi). Les problématiques ne sont pas gommées pour autant. Aussi il faudra beaucoup de clochettes pour avoir une belle maison et l’améliorer (agrandir la surface et le nombre de pièces pour exposer vos objets et faire une belle déco thématique) en remboursant son crédit.

Une des nouveautés est que les outils que l’on fabrique peuvent se casser :-/ c’est donc l’aspect crafting qui a été ajouté à animal Crossing New horizons avec une gestion des ressources comme le bois, les métaux, la pierre et bien d’autres. En fonction de ce que vous fabriquerez les outils seront plus ou moins résistants ce qui confère un aspect « Breath of the wild » (oui les épées qui se cassent ^^) à ce nouvel Animal Crossing. Au fil des jours et des différentes actions que vous accomplirez vous pourrez débloquer de nouveaux objets, de nouvelles constructions, de nouvelles compétences jusqu’à même pouvoir modeler l’île dans son relief. C’est donc une personnalisation au maximum que propose Animal Crossing New horizons. Bien sûr, ce n’est pas qu’une gestion d’environnement mais aussi de vie insulaire et les interactions avec les autres habitants gérés la console mais aussi ceux qui pourraient vous rendre visite. En effet, le jeu local (2 consoles ou 2 comptes/manettes) et en ligne sont disponibles. On pourra donc rendre visite à des amis qui ont Animal Crossing en découvrant comment ils ont modifié, customisé leur île et quels objets de décoration ils ont fabriqués ou trouvés. On pourra même faire des échanges de fruits de matériaux et d’objets. Bref, ca permet virtuellement de rendre visite à a des amis malgré le confinement actuel 😉

Équipé du Nook phone, on aura accès à toutes les fonctionnalités comme les plans pour construire nos objets, l’appareil photo pour prendre des selfies, la carte de notre île, l’historique de chat et le bestiaire de tout ce qu’on a déjà rencontré au capturé. Animal Crossing New Horizons est rempli de détails et de clins d’oeil plus mignons et appréciables les uns que les autres. Par exemple, le Nook Stop, le terminal numérique de Tom Nook permet d’acheter des articles spéciaux mais aussi d’épargner. On pourra par aussi acheter un ticket pour visiter une île inconnue qui change à chaque voyage afin de pouvoir trouver de nouvelles ressources, de nouveaux poissons ou de nouveaux insectes. C’est ainsi qu’on pourra prendre l’hydravion pour se rendre ailleurs. On n’est donc pas « perdu » sur une île déserte puisque l’interaction, le partage et l’échange sont au centre d’animal Crossing New Horizons.

Chacun son île / Chacun sa Switch ?

Du côté des regrets pas grand chose à signaler sur le jeu en lui-même. Juste une éxperience personnelle alors que ma femme et ma fille voulaient jouer à Animal Crossing New Horizons. Et bien ce n’est pas aussi simple qu’on le pense. En effet même si techniquement c’est possible d’avoir chacun son perso il y a quelques limitations. La première c’est qu’une console Switch ne pourra avoir qu’une seule île, aussi les différents profils d’une console devront cohabiter (même en mettant une autre cartouche). Cela n’était pas trop embetant jusqu’à ce qu’elle se rendent compte que beaucoup de choix se fond de façon unique et si l’un des joueurs n’est pas là il ne verra pas l’inauguration du musée par exemple (où on stocke un spécimen de chaque espèce et autres fossiles – endroit magnifique d’ailleurs) ni les choix de construction des ponts et autres évolutions. Bref le mieux est d’avoir une console et un jeu par console Switch sauf si les autres joueurs ne sont que occasionnels. Pour finir, le top c’est d’avoir l’abonnement Switch Online aussi car sans lui pas de visite des îles des copains 😉

D’ailleurs jouer en ligne, c’est à dire visiter les îles des amis Switch qui ont ouvert les portes via le terminal Dodo Airlines (la compagnie aérienne officielle – la seule en fait ^^ – de l’île) c’est l’occasion de voir comment il ont aménagé leur bout de terrain. On peut aussi de faire des cadeaux, tchater et profiter des eaux peut-être plus généreuses en poissons rares. C’est sympa et ca permet de récupérer des fruits qui ne pousseraient pas chez soi. Le partage et l’évasion sont donc au programme le tout en respectant l’autre puisque les invités (sauf exceptions) ne pourront pas détériorer votre île. C’est plutôt rassurant.

Je terminerai avec une nouveauté à la fois interessante et dispensable, les missions et récompenses Miles Nook +. Un menu accessible via la touche ZL permet de voir les « objectifs » qu’on a déjà accomplis et d’en récolter en échange une monnaie alternative les Miles Nook (qui permettent d’acheter le fameux ticket pour des nouvelles îles à visiter ou des des objets/compétences exlcusives). C’est sympa car ca donne des challenges comme faire X fois telle chose ou trouver X fois un autre élément. C’est donc la facade « trophées » d’Animal Crossing New Horizonsé. Le tout est complété d’objectifs plus ponctuels comme dépenser 5000 clochettes au magasin ou construire 3 projets de bricolage. La aussi c’est louable mais ca me fait penser que c’est pour guider les joueurs en mal d’objectifs. Comme si on se ne savait pas quoi faire pourtant les objectifs ne manque pas. Je me dis que c’est pour nous faire expérimenter quelques actions qu’on aurait peut-être omise mais ca laisse un petit gout d’assistanat qui ne sera pas du goute de tout le monde. Ne boudons pas notre plaisir d’avoir plein de tampon à obtenir et montrer qu’on a faire plein de truc comme se faire piquer par une tarentule (si je t’attrape…).

Animal Crossing New horizons permet de s’évader pour une vie insulaire de rêve le tout avec graphismes chatoyants qui me change du quotidien (confinement oblige). La gestion a été améliorée avec des choix de personnalisation qui permettent de laisser libre cours à son imagination. C’est clairement un jeu auquel on peut jouer plusieurs heures, et ce, chaque jour tellement il y a de choses à faire. De plus, il y a toujours une surprise comme une météo changeante, une interaction avec un habitant, la réception d’un cadeau par courrier ou des événements suivant la saison de l’année. En hiver on pourra par exemple fabriquer des bonhommes de neige tout comme à Pâques on chasse les oeufs mais toujours avec des objectifs et des surprises ! C’est donc à la fois la liberté mais avec la satisfaction de l’accomplissement lorsqu’on atteint ce qu’on s’est fixé. Enfin, Animal Crossing New Horizons est un jeu satisfaisant car on doit récolter certaines choses pour finalement construire un élément et quel plaisir d’être le jour de la fin des travaux pour assister à l’inauguration. Une sorte de récompense du travail accompli.

C’est tout ca Animal Crossing New Horizons mais aussi du chill à promener notre perso sur la plage avec les belles couleurs d’un couché de soleil. Bref, ne passez pas à côté c’est top !

Ma note globale pour Animal Crossing New Horizons : 18/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Un nouvel Animal Crossing !
  • C’est mignon avec des couleurs chatoyantes
  • Ca plait au petits comme au grands
  • Des défis
  • Des détails par milliers (flaques, pétales etc.)
  • Plein d’activités
  • Personnalisable (perso, maison, île, constructions)
  • Des surprises et nouveautés quotidiennes
  • Pouvoir se rendre sur les îles de ses amis
  • Un véritable dépaysement
  • La variété des objets de déco
  • Les interactions avec le nature / végétation
  • On peut créer ses propres vêtements, tableaux etc.
  • Un seul jeu suffit pour plusieurs profils sur la console
  • Plusieurs profils jouables sur la même île
  • Des trucs et astuces qui restent encore à découvrir !
  • La bienveillance permanente
  • Des bonus grâce au jeu mobile Animal Crossing: Pocket Camp
  • Le meilleur Animal Crossing à ce jour !
  • Une seule île par console Switch
  • Abonnement Switch Online pour visiter les îles de ses amis (même s’il est vraiment pas cher)
  • On peut modifier la date/heure de la console ce qui gâche la magie (ca devrait être verrouillé)
  • Certaines ressources galère à avoir en nombre (le fer !!)
  • Caméra réglable qu’à la verticale
  • Dialogues simples (mais c’est pas plus mal)
  • Demande du temps pour bien en profiter
  • Des jeux de mots drôles la première fois mais moins au bout de 1000 fois ^^

 

On termine avec une vidéo d’Animal Crossing New Horizons :

Animal Crossing : New Horizons est une exclu Switch dispo depuis le 20 mars 2020. On peut l’acheter en boite ici ou en édition digitale ici.

Pour plus d’informations, faites un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Une pensée sur “[Test] Animal Crossing : New Horizons – indispensable sur Switch

Laisser un commentaire