[Livre] 100 jeux vidéo, 1000 anecdotes – Mario, Sonic, Pokemon, Zelda etc.

J’ai récemment lu « 100 jeux vidéo, 1000 anecdotes » et il fallait que je vous en parle car tout bon fan de jeux vidéo (JV) se doit de le posséder. Paru aux éditions Pix’n Love il y a quelques mois, laissez moi vous faire les présentations en vous donnant plus de détails. Press « START » to play !

Dans l’ère numérique actuelle et à la tendance « paperless », il est toujours agréable d’avoir de vrais livres entre nos mains surtout quand ils se sont de bonne qualité. La matière utilisée pour « 100 jeux vidéos, 1000 anecdotes » est top avec une couverture souple plus pratique qu’une rigide mais qui se cornera plus vite ainsi qu’un effet un peu moins « collector ». Les zones vernies qui contrastent avec le pelliculage mat mettent en avant les stars du JV que sont Mario, Sonic ou Ryu (de la série Street Fighter). Notez enfin que la totalité du livre est en couleur sur du papier 150 gr. Voilà pour le tour du propriétaire. Passons à son contenu au fil des 208 pages.

Comme le souligne le 4ème de couvertue : Pourquoi Sonic est-il bleu foncé ? Quel lien y a-t-il entre Link, le héros de The Legend of Zelda, et le personnage de Peter Pan ? Comment Space Invaders a-t-il engendré une inflation monétaire au Japon à l’orée des années 1980 ? Quelle est l’origine du mot « Tetris » ? Voici pleins de questions qui trouveront une réponse à l’intérieur.

Comme son nom l’indique, le livre traite 100 jeux. Certains vous seront très familiers alors que d’autres vous seront plus méconnus mais mériteront aussi votre attention avec des anecdotes croustillantes. Dans tous les cas, vous apprendrez des choses. Le classement alphabétique évite un classement par succès (trop subjectif) ou par date de parution (trop historique).

Un mot sur son auteur Arnaud Bonnet. C’est un joueur depuis plus de vingt-cinq ans qui a voué son temps libre à fouiner dans les archives du jeu vidéo pour nous trouver des anecdotes méconnues. Il a du croiser les sources pour être sûr de ce qu’il avance et éviter de véhiculer des légendes. Les réseaux sociaux l’ont pas mal aidé en rendant plus accessibles les anciens éditeurs ou producteurs de jeux vidéo. Il a d’abord partagé le fruit de ses trouvailles sur un blog en 2013 où il donnait 10 anecdotes sur un jeu chaque semaine. Grâce aux éditions Pix’n Love il a pu développer le concept (en augmentant le nombre de jeu) et sortir ce livre qui regroupe son travail d’investigation.

Mon avis ? (qui n’engage que moi )

« 100 jeux vidéo, 1000 anecdotes » est, je pense, un livre qui se picore plutôt qu’une lecture rectiligne. Avec ses tas de clins d’œil et de pépites historiques il sera un bon compagnon pour ces vacances de Pâques (Easter Eggs J ). Son concept lui évite de faire « encyclopédie » et le rend ainsi bien plus digeste et plus attrayant. Chaque anecdote est numérotée et on suit les pointillés pour se laisser guider de 1 à 10 à la manière d’un jeu de pistes ou d’indices.

La maquette ressemble un peu à une infographie et en reprend les codes qui en font leurs succès. Chaque élément majeur est mis en gras afin de bien le mettre en avant. Les illustrations sortent de l’ordinaire et démontrent un peu plus qu’Arnaud Bonnet a déniché de vrais secrets. On a droits à des croquis peu connus, des jaquettes de jeux exclusives au Japon ou des copies d’écrans illustrant des « easter eggs » savoureux.

Comme le disait Prosper de Mérimée : «Je n’aime de l’Histoire que les anecdotes». Il faut bien avouer que je ne suis pas fan des grands paragraphes. Je préfère largement les petites news de débuts de magazines aux grands dossiers. Ce format de 10 anecdotes par jeu m’a donc bien plu. L’avantage est surtout qu’on n’est pas obligé d’y consacrer un 1 heure pour se remettre dans l’ambiance. Des que vous aurez 5-10 minutes, vous lirez (ou relirez) quelques anecdotes qui vous en diront un peu plus sur un jeu avec des secrets de développement, des polémiques ou d’autres trucs insolites. Finalement c’est assez distrayant et en plus on apprend des tas de choses. Ce sera toujours l’occasion de briller en soirée. Faites attention à votre auditoire, aussi, ce ne sera sans doute d’aucun effet pour draguer un samedi soir 😉

On pourrait toujours se dire que certains jeux n’ont pas été traités comme la Série des Virtua (racing, fighter,cop) tout comme celle de Tekken, Final Fantasy, les jeux Néo Géo (Metal Slug, King of Fighters) ou autres. Chacun aurait d’ailleurs des jeux à proposer (n’hésitez pas à les mentionner en commentaires). Je garde l’espoir qu’un tome 2voit le jour pour compléter cette base initiale de 100 jeux. A moins que le prochain ouvrage d’Arnaud Bonnet ne se concentre sur des anecdotes sur les consoles elles-mêmes. L’avenir nous le dira !

Enfin, notez aussi qu’en ce moment, une édition Skill propose une jaquette, une couverture alternative ainsi qu’un set de 10 cartes « trivias » sous forme de questions réponses, première série d’une future collection de cartes. Cette édition est limitée à 500 exemplaires au prix de 24,90€, il serait dommage de se priver 😉

En résumé :

  • Des anecdotes issues d’une sélection de jeux variés (époque, console, succès), allant de Pac-Man et Chrono Trigger à Assassin’s Creed et Minecraft.
  • Un ouvrage illustré rempli d’illustrations sur l’Histoire du jeu vidéo .
  • La première série d’une collection de cartes Pix’n Love à venir (Edition Skill seulement.).
  • Une jaquette et une couverture alternative (Edition Skill seulement.).

« 100 jeux vidéo, 1000 anecdotes » est disponible sur le site de Pix’n Love en édition standard ou en édition Skill. Si vous l’avez déjà lu, n’hésitez pas à partager votre avis en commentaire !

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m’intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J’adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks… Le tout à la sauce père de famille !
Contact : Twitter @Gouaig – Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire