[Avis] BIP-BIP Boy – Premier manga réussi chez Omake Manga

Comme je l’expliquais la dernière fois, Omaké Manga est la façade d’Omake Books dédiée aux manga et leur première parution s’intitule BIP-BIP Boy. Ce nouvel éditeur de manga promettait des ouvrages « adultes, matures et geeks ». Un objectif ambitieux ! Aussi la tache semblait difficile pour BIP-BIP Boy. Nous allons voir dans le détail comment ce manga a été perçu par un adulte (moi) et par un ado (mon fils). C’est parti pour une plongée dans le Japon des années 80 en pleine évolution des jeux vidéo (PC engine, Game Boy, Neo Geo etc) !

BIP-BIP Boy est donc le tout premier manga édité par Omaké Manga qui sort le 7 mars 2019 alors que les tomes 2 et 3 sont déjà planifiés pour les 9 mai et 4 juillet (la série ne comprend que 3 tomes). Pour l’anecdote le titre original est « Piko Piko Shônen ». L’histoire nous plonge dans les années 80 alors que le Japon connait le fameux boom des jeux vidéo (Famicom, PC engine etc.) et on va suivre le quotidien et les états d’âmes Rensuke Oshikiri (oui c’est bien lui qui a fait High School Girl dispo sur Netflix). Ce jeune garçon aurait pu étudier comme on l’imagine dans les écoles japonaises en mode « super sérieux et strict » mais il a décidé que jouer aux jeux vidéo était bien mieux (le genre de choix que j’ai failli faire à l’époque).

On va retrouver toutes les galères que j’ai connu. Celles des économies insuffisantes pour acheter la dernière console dont on rêve avec toutes les techniques qu’on peut utiliser pour y arriver (casser sa tirelire, prier ses parents ou jouer chez les copains).  Rassurez-vous il n’y a pas que du jeu vidéo, on y découvre la relation entre les écoles au Japon, le rapport filles / garçons mais aussi les ententes/querelles ainsi que les rêves et choix qu’on peut faire à l’adolescence. On va donc le suivre dans les grands moments de son enfance (correspondant aux chapitres) avec comme dénominateur commun : les jeux vidéo (tant en arcade que sur consoles).

Mon avis sur BIP-BIP Boy : J’adore !

Pari réussi pour ce premier manga dispo chez Omaké Manga. J’avoue que je me demandais bien ce que ca pouvait donner. Sachant que le mangaka avait aussi fait High School Girl j’avais peur que ça soit la même chose. Au final, il n’en est rien. On retrouve son style graphique bien entendu mais les histoires sont différentes. En parlant du style, le dessin des consoles ou illustrations de jeux vidéo sont très bien réalisés tout comme la modélisation de bornes d’arcade. Par contre je ne suis pas un fan des cheveux entièrement rempli de noir qui assombrissent un peu les pages. Au niveau du contenu, ce premier tome de BIP-BIP est conséquent et on va vivre pas mal de péripéties (plus ou moins musclées). Il y a un peu de mystique mais rien d’exagéré. J’ai adoré ce côté un peu mélancolique qu’on peut ressentir quand on est ado et qu’on se pose des questions sur son avenir. Surtout que dans BIP-BIP Boy on découvre aussi comment les consoles et jeux d’arcade ont été perçu et vécu au Japon. Ça donne un point de vue intéressant vécu de l’intérieur avec de l’humour ici et là. C’est pas exagéré et colle parfaitement à des situations qu’on a pu vivre nous-même. J’ai d’ailleurs retrouvé des similitudes avec moi surtout quand j’enviais les consoles de mes potes ou la joie lorsque j’ai eu ma première console « à moi ». Un plongeon réussi dans la pop culture du Japon des années 80. J’ai vraiment dévoré les 140 pages de ce manga qui donne envie de connaître la suite !

Nota : le format du manga lui-même est pratique à lire grâce à la marge entre le collage et le dessin. Ca évite d’écarteler le manga pour le lire. La qualité du papier utilisé est aussi très appréciable. Le prix de 7,50€ paraît du coup justifié.

Le point de vue de mon fils : C’est top !

Bon, il faut avouer que mon fils aime bien le rétrogaming alors ça a du influencer son avis mais comme il est aussi amateur de plein de manga comme Fairy tail, Yu Gi Oh ou Black Butler etc. son avis est intéressant. Il trouve les références, explications et dessins sur les consoles super intéressants et lui donne envie d’en savoir plus (c’est d’ailleurs pour ça qu’on avait acheté la bible des consoles de salon et portables chez Omaké Books). Il aime bien l’histoire avec les rebondissements et surprises qu’on peut découvrir au tournant de quelques pages. A la limite le seul truc qu’il n’a pas trop aimé c’est que parfois BIP-BIP Boy est assez dense à lire. C’est un grand fan des illustrations qui tiennent la moitié de la page et il est vrai qu’il n’y en a pas trop. (Je lui ai dit d’avoir jeté un œil aux BD Tintin pour comprendre ce qu’est vraiment un ouvrage 😉 )Néanmoins il est vrai que BIP-BIP Boy peut parfois avoir jusqu’à 6 lignes de dessins mais là où mon fils trouve ça beaucoup moi j’adore car ça donne un max d’infos sur la scène.

En résumé, mon fils et moi on est d’accord sur un point : BIP-BIP Boy est un manga à lire et c’est même une obligation pour tous ceux qui aiment le retrogaming ! L’avantage c’est que la série ne fait que 3 tomes ce qui évitera de se lancer dans un manga « fleuve » à la One Piece et si on aime le style on pourra aussi regarder High School Girl sur Netflix 😉 (issue du manga aussi par Rensuke Oshikiri).

BIP-BIP Boy est dispo aux éditions Omaké Manga pour 7,50€. On peut le trouver en librairies mais aussi sur le site officiel ici.

Pour terminer, voici un extrait gratuit de BIP-BIP BOY Tome 1 en PDF.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Une pensée sur “[Avis] BIP-BIP Boy – Premier manga réussi chez Omake Manga

Laisser un commentaire