[Test] The Silver Case 2425 – Les VN de Suda4 min read

Encore quelques remakes qui arrivent sur nos chères consoles next gen… Que demande le peuple ? Surtout que les jeux en question ne sont sortis qu’en japonais et ont du attendre un bon moment avant d’être localisés dans la langue de Shakespeare… Pourtant quand on sait qui a les a produit, on peut s’étonner de cette arrivée tardive sur le marché international… Avec un certain Suda 51 comme directeur… Un nom qui parle à beaucoup de personnes ! C’est parti pour le test de The Silver Case 2425 !

Suite de suite

Silver Case 2425 est une compilation de 2 jeux : The Silver Case sorti en 1999 sur Playstation, première du nom et sa suite The 25 Ward : The Silver Case sorti à l’époque sur mobile en 2005 ; uniquement au Japon. Les deux jeux ont été produits par Grasshopper Manufacture, on y trouve Suda 51 en tant que directeur et surtout en tant que scénariste ! Et quand on voit l’ambiance et le style bien marqué que proposent les 2 titres, on retrouve la patte de l’expert. Si vous avez déjà joué à des titres tel que No More Heroes ou Killer is Dead, vous allez vite tomber sous le charme. Pour les autres, il va falloir s’habituer à une ambiance très noire

Le jeu va vous plonger en pleine enquête policière en tant que membre de l’équipe du HCU (Heinous Crimes Unit). Vous êtes sur la piste d’un tueur en série surnommé Kamui Uehara. Ce dernier avait déjà fait plusieurs victimes durant les années précédentes et avait été interné dans un hôpital psychiatrique. Mais ce dernier s’est échappé et est prêt à commettre de nouveaux crimes… L’histoire de Silver Case propose deux points de vue de la même histoire. Une passé au sein de l’unité et l’autre dans la peau d’un journaliste couvrant l’événement.

Pour The 25 Ward, l’histoire se passe 6 ans après, mais reste centré autour du tueur en série en proposant 3 scénarios en parallèle avec des protagonistes différents qui finiront par se rejoindre au moment le plus crucial.

Pas si argenté que ça 

Le jeu est un mélange de visual novel et de jeu d’aventure de type point & click, mais possède une interface utilisateur assez particulière. En effet, le jeu adopte une vue à la première personne en 3D qui vous permettra de vous déplacer et d’interagir avec quelques objets. Mais ne vous attendez pas à un open world, on est très vite limité en terme de déplacement, ceux-ci étant déjà pré-calculé Les énigmes proposées sont plutôt facile à résoudre mais vont jouer avec le côté support ; ainsi The 25 Ward proposera des énigmes à chiffre celui-ci étant développé à la base pour mobile à touche. Le principal défaut est que cette fenêtre de déplacement est ridiculement petite et la lecture peut s’avérer difficile surtout quand on joue sur Switch Lite. Le reste est occupé pas les textes et les effets rajoutés pour remplir l’écran…

Notez qu’il existe une édition Deluxe dont voici le contenu :

  • Le jeu Silver Case 2425 sur Nintendo Switch
  • La bande-son du jeu sur CD
  • Le mini artbook « The artwork of the Silver Case 2425 »
  • Une boîte collector

Conclusion

On sent le poids de l’age sur le jeu à cause de son interface archaïque et de ses lourdeurs dans les déplacements ainsi que ses graphismes 3D datant de l’ère Playstation, même s’il est possible d’appliquer des textures HD. Par contre, la direction artistique s’avère de qualité et on ressent bien les créations des studios Grasshopper à travers des personnages bien  travaillés possédant  une personnalité propre.

La trame narrative est bonne, on ressent beaucoup de stress dans pas mal de situation, surtout que les découvertes peuvent s’avérer macabres mais l’envers de la médaille est vraie aussi ; certaines enquêtes s’avèrent moyennement intéressantes et ne sont là que pour faire du remplissage. Comptez une vingtaine d’heures pour en venir à bout.

Les musiques composées par Masafumi Takada seront vos seules compagnons auditives, le jeu ne propose aucun doublage et aucun sous titres en français. Bref, un jeu qui ne s’adressera qu’aux amateurs du genre lisant parfaitement l’anglais…

Ma note globale pour Silver Case 2425 : 13/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • La trame principale
  • Personnages bien travaillés
  • L’interface et les graphismes archaïques
  • Énigmes trop facile
  • Quelques enquêtes de remplissage
  • Tout en anglais

On termine avec une vidéo de The Silver Case 2425 :

SilverCase 2425 est disponible sur Switch depuis le 9 juillet.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire