[Test] MediEvil – Une version PlayStation 4 au top

Surfant sur la fibre nostalgique des joueurs depuis quelques temps, les éditeurs continuent sur leur lancée et après Crash Bandicoot N.Sane Trilogy et  Spyro Reignited Trilogy, c’est au tour de MediEvil. Ce jeu très apprécié et emblématique de la Playstation 1 sorti pour Halloween 1998 se voit porté sur la dernière console en date de SONY (la PS5 n’est pas encore sortie ^^).

Histoire

Dans MediEvil, vous incarnez Daniel Fortesque, décrit comme étant de son vivant le champion du Roi Peregrin, souverain de Gallowmere.  Il y’a près de cent ans une grande bataille fit rage entre l’armée du Roi (conduite par Daniel) et celle de Zarok, un sorcier maléfique spécialisé dans la nécromancie et désirant plus que tout régner sur Gallowmere. L’armée de Daniel sortit vainqueur de cet affrontement et Daniel devint une légende grâce à sa bravoure et son courage face à Zarok. Enfin c’est ce qu’on croit …

Le jeu commence avec le réveil du sorcier Zarok, bien décidé à se venger et à enfin conquérir Gallowmere, il lance un sortilège qui a pour effet de ressusciter tous les morts et donc également Sir Daniel Fortesque.

On apprend très vite que la légende de Sir Daniel Fortesque est […….. censuré pour éviter le spoil …..] 🙂 Il voit donc sa résurrection comme une chance de réparer tout cela ! Ca ne sera pas une mince affaire 😉

Un monde varié loufoque directement inspiré de l’univers de Tim Burton.

Les développeurs de SCE Studio Cambridge ne l’on jamais caché, l’univers de MedilEvil est très fortement inspiré de celui du maître du cinéma fantastique et de son ambiance très sombre.

L’humour décalé est omniprésent, et c’est un vrai plaisir. On peut par exemple si on a plus d’arme s’enlever le bras et taper avec !! Les répliques sont bien pensées et on se prend facilement à sourire aux maladresses et aux réactions des différents personnages.

La mécanique du jeu est un peu redondante, pour autant, les 30 niveaux que composent le jeux sont très variés, on retrouve par exemple outre un cimetière (évidemment !!), des champs de blé ou encore une église. Les ennemis sont eux aussi très variés, on en dénombre pas moins de 55 différents tout au long du jeu.

Un gameplay et un système de jeu intuitif et efficace

Le gameplay de MédiEvil est très intuitif, une touche correspondant à une action, la touche X pour sauter ,le carré pour donner un coup, le O pour donner un coup plus puissant, le ∆ pour effectuer des actions telles que ouvrir des coffres ou interagir avec les éléments et enfin la touche R1 pour brandir le bouclier.

On comprend très vite comment ça marche d’autant que dans chaque niveau, des livres nous guident et nous révèlent quelques astuces bien utiles.

Sir Dan possède une barre de vie de 300 PV par vie (vies qui correspondent à des fioles visibles au dessus de la barre). Le nombre de fioles augmentant au fil du jeu pour atteindre le nombre de 9 au maximum. Au cours de chaque niveau, Dan collectera de l’argent qui lui serviront à acheter des munitions à des gargouilles.

Une légende oui mais pas un Héros

Chaque fois que vous tuez un ennemi, son âme est absorbé par le calice et une fois la jauge à 100%, on peut récupérer ce fameux calice, qui permettra à Sir Fortesque de se rendre à la fin du niveau au Hall des Héros, un lieu où reposent les plus grands héros de Gallowmere et qui aideront Sir Daniel dans sa quête en lui donnant des armes ou d’autres commodités.
Mais attendez ? Sir Daniel Fortesque est une légende mais ne siège pas au Hall des Héros ? Et bien non et je vous laisserai découvrir pourquoi vous même (on est pas là pour spoiler).

En résumé

La magie opère toujours, on est de nouveaux emporté dans l’univers lugubre de Gallowmere et c’est un réel plaisir malgré un jeu un peu redondant. Pour ceux qui ont joué à la version PS1, ne vous attendez pas à une révolution, le jeu est exactement le même mais avec les graphismes d’aujourd’hui. Le niveau de difficulté est bien réglé, les énigmes ne sont ni trop dure ni trop simple.  Ce jeu ravivera donc la nostalgie des plus anciens et conviendra aussi aux plus jeunes ou à ceux qui n’avait pas joué au jeu à l’époque. Une sorte de « cadeau » aux générations de joueurs plus récents. Le petit prix (moins de 25€) montre lui aussi que MediEvil PS4 est fait pour le plus grand nombre ! 

Ma note globale pour MediEvil sur PS4: 15/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • L’humour décalé !!!!!
  • L’univers inspiré de Tim Burton
  • Les énigmes plutôt bien pensées
  • Le scénario
  • La bande son plaisante

 

  • Un peu redondant.
  • Quelques lenteurs lorsqu’il y’a beaucoup d’ennemis
  • Rien d’innovant par rapport à la version PS1 (hormis les graphismes évidemment)

On termine avec une vidéo de MediEvil sur PS4 :

MediEvil (une exclusivité PS4) est disponible ici à seulement 24,99€.

Pour plus d’informations faites un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Laisser un commentaire