[Test] Fairy Tail – Le manga enfin en jeu vidéo (PS4, Switch, PC)10 min read

Décalé de quelques mois pour diverses raisons, le jeu vidéo Fairy Tail est enfin disponible sur PS4, Switch et PC ! Les fans du manga ou de l ‘anime vont donc se jeter dessus et il ne seront pas déçus par ce JRPG fidèle à l’oeuvre de Hiro Mashima (le papa de Fairy Tail). Voici mon avis détaillé après avoir terminé le jeu, obtenu le trophée platine mais aussi augmenté tous mes persos au max 😉

Au commande de Natsu et de ses compagnons de la guilde de magiciens Fairy Tail (ainsi que des perso supplémentaires débloqués au fur et à mesure de l’histoire) redonnez sa place de numéro 1 du classement des guildes de Fiore. Pour nous aider on pourra améliorer les équipements de la guilde pour obtenir différentes bonus bien utiles.

Pour progresser, il faudra affronter des ennemis variés dans un jeu au style J-RPG (au tour par tour donc). Fairy Tail reprend les codes du genre où Final Fantasy fait figure de référence. Les fans de Fairy Tail auront le plaisir de redécouvrir le manga avec l’arc des grands jeux magiques et Tartaros. Pas de grosse surprise si on a déjà vu/lu Fairy Tail mais il y a quelques ajouts comme des missions supplémentaires (de chasse ou missions particulières). Vous l’aurez compris, si on n’a pas lu le manga / anime vous serez forcément spoilé (le jeu vidéo traite l’essentiel de l’épisode 120 à 290 / Tome 30 à 53 à peu près) mais je pense que Fairy Tail est destiné aux fans donc à ceux qui connaissent déjà la licence.

Pour commencer, l’équipe de Natsu est réduite mais progresse au fil des victoires jusqu’à en avoir 5 membres max parmi les 16 qui seront finalement disponibles. Vous remarquerez rapidement que certaines héroïnes ont conservé leurs formes mais elle sont fidèles à l’oeuvre originale (la preuve que Hiro Mashima a supervisé le développement du jeu). L’intérieur de la boite du jeu vous donnera déjà un aperçu 😉

Les combats et l’histoire au centre de tout

L’exploration des mondes n’est pas le fort du jeu Fairy Tail qui se concentre sur l’histoire et les combats qui sont d’ailleurs visuellement superbes ! Les effets, les animations et les mises en scène de vos perso font clairement partie des points fort de cette adaptation du manga/anime. Pour les déplacements on incarne un des membres de votre équipe actuelle même si en combat la totalité de votre équipe est présente. Les ennemis sont présents partout sauf dans les deux villes et si on les touche, le combat s’active en mode « tour par tour ».

Nota : N’affrontez pas forcément tous les ennemis que vous croisez 😉 En effet, on peut slalomer pour atteindre le point objectif de la map. Au pire, si un monstre vous touche, un combat se lance mais vous pourrez toujours le fuir.

Concernent le déroulement d’un combat, quand c’est à notre tour de jouer il y a 4 choix :

  • Utiliser un objet (potion de vie ou magie etc.);
  • Se mettre en garde (utile pour augmenter la DEF);
  • Donner une attaque basique (peu puissante mais coute 0 PM);
  • Faire une attaque magique (en vrai on fait quasiment que ça ^^).

Cette dernière est différente suivant le personnage actif et aura un cout en PM suivant son niveau. On peut attaquer mais il existe des sorts de soutien ou de soin suivant ce qu’on veut faire. Chaque sort touche une partie des 9 cases (3X3) du terrain où se situent les ennemis. Il faudra donc bien choisir le sort et la position où on souhaite qu’il frappe. Attention, un sort ne fera pas les mêmes dégâts sur toutes les cases de la même manière (zones matérialisées par des teintes orange/rouge).

Si vous êtes en galère, vos perso auront la possibilité de « s’éveiller » ce qui leurs redonnera une partie de leurs PV et PM tout en boostant leurs stats. Les coups portés seront donc plus puissants et certains comme Natsu auront de nouveaux coups à disposition. On peut ainsi dire que le jeu vidéo Fairy Tail est accessible même aux moins expérimentés du genre J-RPG. Le côté RPG n’est pas poussé à l’extrême avec des tenues qui donneraient des compétences particulières etc. C’est finalement assez simple et rapide à prendre un main. Certains trouveront cela pas assez recherché, moi j’ai adoré 😉

Des enchainements de folie !

Au fur et à mesure des attaques portées, une jauge se remplie et une pression sur R1 déclenche un combo jouissif ! D’un minimum de 5 coups au début jusqu’à 99 vers la fin du jeu (avec de la chance), ces combos font énormément de dégâts car ils attaquent la totalité des 9 cases du terrain ennemis avec le niveau max. Chaque personnage de votre équipe lance un sort à tour de rôle et on devra choisir la puissance (1 puis 2 ou 3 si on monte le rang de ses perso) ce qui aura un coup en MP plus ou moins élevé. Pour terminer, sélectionnez « finish » pour un visuel inédit qui est top ! Y a pas à dire ces combos donnent un sacré avantage et un sentiment de toute puissance. On peut les garder pour ne le déclencher que lors d’un prochain combat (niveau de jauge conservé entre les combats). Pour terminer sur ces enchainements, il permettent d’infliger des milliers de points de dégâts à vos adversaires jusqu’à des millions après plusieurs « level-up » (et d’heures de jeu).

Des erreurs de traductions qui piquent

Fairy Tail a des sous titres en français et c’est clairement un plus pour ce J-RPG qui mérite d’être joué. Malgré tout, la traduction Fr n’est pas parfaite comme par exemple :

  • « pour se réjouir du réveil de la queue de la fée » -> Fairy Tail n’aurait pas du être traduit ^^
  • Gildarts qui peut être écrit : Gil « fléchette » -> la encore traduction excessive
  • « tout le monde est en ce moment » -> il manque un mot la ?!?
  • Voir « durant la nuit » au lieu de « voir Ichiya » -> Une traduction littérale du japonais
  • « L’aigle que les chiens qui l’ont traversé ont déjà la capacité » -> pas compris ?!?
  • Diverses fautes d’orthographe et d’accord de participe passé
  • Ichiya qui dit « Maine » au lieu de « Men »
  • etc.

Bon on va pas se mentir c’est bien le point qui pêche un peu dans le jeu vidéo Fairy Tail. Certes, on ne va pas se plaindre d’avoir des sous titres français et on doit d’ailleurs le souligner car ce n’est pas courant dans les J-RPG. N’empêche que ça nuit parfois à la compréhension de certains passages. Pour se rattraper, Fairy Tail a de quoi contenter les fans pendant des dizaines d’heures.

Fairy Tail – un contenu conséquent !

Chez Lucy, il y a de quoi contenter les fans de Fairy Tail que nous sommes avec notamment la commode pour changer les tenues des perso jouables (fan serviiiiiiice !) dont des maillots de bain ^^ mais aussi une couleur alternative aux couleurs de base. Certains comme Erza et Lucy peuvent avoir d’autres tenues bien classes en avançant dans l’histoire. Toujours chez Lucy, on peut donner les bonbons trouvés ici et là à Nikola qui vous échangera cela contre une récompense. Il y a trois façons d’obtenir des bonbons : dans une ville (tonneau qui brille) ou en dehors (caisse qui brille ou obtenu à la destruction d’un objet colossale).

Ce n’est pas tout car la partie la plus remplie est la galerie avec 8 nouvelles sections :

  • Illustrations (20) : soit des images soit des puzzles recomposés
  • Encyclopédie des personnages (80) : quelques lignes (5) sur chaque perso
  • Histoire originale : l’essentiel des 8 arcs du manga/anime qui se déroulent avant le jeu vidéo
  • Médailles : 44 à collectionner (identiques aux trophées PlayStation)
  • Films : sympa pour revoir les séquences animés du jeu (allez voir le repos de la fée ^^)
  • Glossaire (64) : utile pour mieux comprendre l’univers de Fairy Tail
  • Musiques : 44 titres à écouter mais je vous conseille surtout « snow mountain » (tout en déplorant l’absence du titre orignal de l’anime)
  • Conversations amicales (les liens) : 173 discussions à dérouler avec des blagues et des dialogues sympa entre les perso. Cela se déroule avec un mouvement des protagonistes et des bulles pour les phrases prononcées.

Durée de vie du jeu Fairy Tail

Comptez 25-30 pour terminer le jeu mais si vous voulez le platine comptez 40-45 heures. Si vous ne trainez pas vous pouvez peut-être aller plus vite mais c’est le temps que j’ai mis pour l’obtenir. Le plus long est peut-être d’accomplir toutes les missions disponibles sur le mur dans votre guilde (114 !). Je vous ai écrit un article ici avec les trophées de Fairy Tail.

En résumé, jouez au jeu vidéo Fairy Tail ! (bon lisez aussi le manga ^^)

On a du attendre l’adaptation vidéoludique de Fairy Tail plusieurs mois supplémentaires mais le résultat est réussi ! Fairy Tail s’impose comme un excellent jeu adapté du manga/anime. Certes, ce J-RPG ne réinvente pas le style et tout n’est pas parfait mais il faut bien avouer que les fans seront ravis. Certes, on est un peu déçu ne pas entendre la fameuse musique à l’écran titre mais il faut bien avouer que les nouvelles musiques sont dans un style très proche et certaines sont même encore mieux (style celtique/métal) ! 

Le jeu Fairy Tail fait la part belle aux combats et à l’histoire de l’oeuvre originale en mettant un minimum d’exploration (qui ne laissera pas un souvenir impérissable). Rassurez-vous le fan service est aussi de la partie sans pour autant être exagéré (vous n’êtes pas obligé de laisser tout le temps Lucy, Erza ou Mirajane en maillot de bain ^^). Fairy Tail vous procurera plusieurs dizaines d’heures de jeu dans le monde de la magie conforme à celui du manga/anime. Ne lui tenez pas rigueur des fautes de français ou excès de traduction qu’il compense largement avec un contenu plus que conséquent. Dernier point, attention aux spoilers si jamais vous êtes en train découvrir Fairy Tail 😉

Ma note globale pour Fairy Tail (PS4, Switch, PC) : 18/20 pour les fans – 14/20 pour les autres

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Musiques vraiment bien (dans le style du manga – j’adore « snow mountain » qui m’a fait penser à Warriors de Lord of the dance ^^)
  • Fidèle au manga / anime
  • Graphismes en cell shading
  • Vif et coloré
  • Animations de combat « manga-esque »
  • Roster de combat varié (jusqu’à 16 perso)
  • Contenu
  • VO dispo
  • Sous titres FR !
  • Des touches d’humour
  • Fan service (dès l’ouverture de la boite ^^)
  • mais LA musique de Fairy Tail n’est pas dispo (histoire de droits)
  • obligé d’être spoil vis à vis du manga/anime (logique c’est fidèle)
  • Erreurs de trad (Gil Fléchettes / Gildarts lol)
  • Un peu répétitifs (les allers/retours pour la récolte de matériaux surtout)
  • Une dizaine de types d’ennemis (+ des variantes de couleurs)
  • Quelques baisses de framerate (mais ça va)
  • Les mentions légales en bas de mes screenshots !
On termine avec une vidéo de Fairy Tail sur PS4 :

Fairy Tail est disponible sur PS4, Switch et PC depuis le 30 juillet 2020.

Pour plus d’informations, faites un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Une pensée sur “[Test] Fairy Tail – Le manga enfin en jeu vidéo (PS4, Switch, PC)

Laisser un commentaire