[Unboxing] Metroid Dread – l’édition spéciale qui n’est pas un collector5 min read

Le nouveau Metroid est enfin là et il se nomme Metroid Dread. Les fans de la licence n’avaient rien à se mettre sous la dent depuis l’opus sorti sur 3DS mais Metroid Dread est donc disponible sur Switch pour notre plus grand plaisir. Il y a donc une version classique mais aussi, et surtout, une édition spéciale appelée à tort « collector » ou « limitée ». Après c’est une question de sémantique et on va pas se prendre la tête avec ça, profitons de cette édition de Metroid Dread remplie de trucs très cools !

Tout d’abord, cette édition spéciale de Metroid Dread est grande, pas hyper épiasse mais grande, comme l’édition collector de Xenoblade 2 ou Astral Chain. Sur le recto on reconnait donc Samus et le fameux robot E.M.M.I. qui va nous salouer poursuivre tout le long du jeu.

Notez que la boite est protégé par une protection plastique bienvenue même si elle est peu épaisse et casse pieds à refermer. Un fourreau comme celui d’Astral Chain était parfait et aurait pu être réutilisé. Pour l’anecdote aux USA, le logo METROID est en verni sélectif du plus bel effet, pas chez nous. Tant pis. Un truc cool, par contre les logo PEGI/USK etc. ont été placé de façon harmonieuse ce qui évite qu’on ne voit que ça ^^ Une bonne chose.

Une fois la protection plastique semi épaisse (réutilisable) retirée, place à la boite (toute en carton) dont on ôte le couvercle pour découvrir le contenu.

Comme on bavé sur les visuels en attendant la sortie de Metroid Dread, on sait très bien ce qu’il y a dedans mais qu’en est-il réellement, la qualité est-elle au rendez-vous ? Regardons cela.

Sitôt ouvert, on tombe nez à nez avec le steeelbook et le jeu en boite couvert des cartes holographiques. Le steelbook tout d’abord, il est est plutôt classe avec avec Samus en couverture avec une continuité entre le recto et le verso. Notez les E.M.M.I. derrière 😉 L’intérieur est en noir et blanc avec notamment le logo de Metroid (S de Samus).

La boite contient la cartocuhe (ouf) mais pas de manuel ni autre truc surprise à l’intérieur. Certes, il y a Samus en vectoriel sur la partie gauche mais rien de particulier sur la partie de droite.

Les cartes holographiques sont rangées dans un fourreau et sont à l’effigie de 5 jeux Metroid à savoir :

  • Metroid NES
  • Super Metroid SNES
  • Metroid II Return of Samus Game Boy
  • Metroid Fusion GBA
  • Metroid Dread Switch

Il faut avouer qu’elle sont du plus bel effet mais qu’elles ne sont pas épaisses et facilement déformables. D’ailleurs les miennes l’étaient déjà à l’ouverture preuve qu’il ne faut pas grand chose pour les tordre. Prenez en soin donc.

On soulève la partie jeu/steelbook/cartes pour arriver à la pièce maitresse de ce collector cette édition spéciale à savoir le livre / artbook de 190 pages. Sa couverture est rigide mais la encore elle est un peu souple si on tient le livre à une main.

A l’intérieur je ne vais pas tout vous montrer pour éviter les spoils du jeu mais il y a déjà une première partie qui revient sur les jeux Metroid avec des visuels, des artworks et même des plans. (Steelbook Metroid 2 non inclus – c’est celui de l’édition 3DS)

Y a pas à dire c’est beau et ça fait plaisir de revoir les armures qu’à pu porter Samus ainsi que les différents ennemis qu’elle a pu affronter. Les premières pages sont donc pleines de souvenirs. (Steelbook Metroid 2 toujours non inclus hein 😉 )

Les suivantes (plus de la moitié du livre) sont consacrées à Metroid Dread et il y a de quoi contempler. Que ce soit le bestiaire, les décors et autres artworks, on est plongé dans la conception.

Il y a même des storyboards qui ont permis de réaliser certaines cinématiques. Enfin, notez que comme la couverture est brillante et bien elle marque les traces de doigts ^^ A manipuler avec des gants ? nan, quand même pas, faut pas abuser.

Voici qui termine le contenu de cette édition spéciale de Metroid Dread ! Voici donc tout le contenu de Metroid Dread Edition Spéciale en une image :

Si on fait le bilan de cette édition spéciale de Metroid Dread, je dirai que certes ce n’est pas UN collector mais de part son contenu est EST collector ! C’est d’ailleurs la meilleures édition du jeu disponible à ce jour. Notez qu’il y a aussi des goodies offerts ici et là suivant les magasins comme le poster à la Fnac, le porte clé à Micromania et des pins je ne sais pas où ^^.

Pour ma part il faudrait que j’achète aussi les Amiibo de Samus et E.M.M.I. (encore dispo ici à 29€).

@gouaig

gouaig_admin

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo (récent et rétro). J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, vidéos... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Mail : Contact@gouaig.fr Twitter @Gouaig Instagram @Gouaig

Une réflexion sur “[Unboxing] Metroid Dread – l’édition spéciale qui n’est pas un collector

Laisser un commentaire