[Test] Rogue Trooper Redux : un remake réussi ?

Comme à plusieurs reprises ces derniers temps nous voici face à un remake de jeu. En effet, rappelle-vous les sorties comme Constructor, Crash Bandicot ou encore WipeOut Omega Collection. Même si les remasters sont à la mode j’aime bien les nouveautés. Rassurez-vous je ne boude pas mon plaisir de retrouver des titres connus. Aujourd’hui, c’est au tour des studios Rebellion (à l’origine également de Sniper Elite 4 dont mon test est ici) de revenir avec Rogue Trooper Redux et de nous montrer sa cure de jouvence. En effet, ce jeu est un remaster sur PS4 d’un TPS sorti à l’origine sur PS2, XBOX et PC en 2006. Basé sur un comics bien connu chez nos voisins américains et vieux d’une trentaine d’années, Rogue Trooper Redux nous donne un petit coup de vieux. Mais finalement, les surhommes ont-ils bien vieilli ?

Pour commencer, l’histoire est simple mais efficace. On incarne un Rogue, un soldat FGM, fantassin génétiquement modifié, créé afin de résister à l’atmosphère toxique de la nouvelle-terr qui doit combattre l’impitoyable armée humaine des Norts. Malheureusement, comme dans toute guerre il y a des morts et notre héros voit son régiment anéanti et ses frères d’armes mourir devant lui par la faute d’un officier qui les a sacrifiés. Mais rien n’est perdu pour Rogue et ses amis qui même mort l’accompagnent mais j’y reviendrai 😉 Vous disparaissez des écrans de votre commandement et partez à la recherche des quelques survivants de votre régiment.

Tuer tout homme de l’armée Norts et traquer le général qui vous a trahi et à conduit à la perte de vos amis, voici les seuls buts qui vous animent. Pour cette version Redux le jeu ainsi que le héros ont eu droit à un gros lifting afin de coller aux standards des consoles de dernière génération, mais aussi afin de coller un peu plus à l’esprit du comics original. Le pari est-il payant pour Rebellion ?

Comme bien souvent, le futur est assez pessimiste dans les jeux vidéo et Rogue Trooper Redux ne fait exception à la règle. Vous incarnez donc rogue, un clone à la peau bleu génétiquement modifié et c’est pas facile de trouver des fringues assorties. Le kaki fera l’affaire. Je sais il y a pire dans la vie 😉

Chose intéressante, les personnalités et compétences des clones sont stockés dans des bio puces qui se trouvent dans leurs nuques. Si vous les récupérez assez rapidement après la mort d’un de vos camarades vous pourrez implanter la puce sur vous-même, votre sac de combat, votre flingue ou même votre casque. A ce moment-là vous récupérez les compétences de vos amis comme : Helmet qui a la capacité à pirater des systèmes, Bagman qui vous permettra de fabriquer des explosifs, medikit, munitions et bien d’autres ou même Gunnar qui vous permet de placer votre fusil d’assaut en embuscade comme une tourelle et il se débrouillera seul. Tout ça grâce à l’âme de vos compagnons. Rogue n’est pas en mal de compétences, car lui peut aussi projeter des hologrammes pour distraire l’ennemi. C’est toujours pratique pour distraire et liquider un sniper un peu trop gênant.

Vous me direz pourquoi se plaindre de la perte de son régiment si ses potes sont toujours là… Ne vous torturez pas, dites-vous juste que c’est une question de principe. 😉 Bon par contre il y a quand même un point noir, c’est que vos amis parlent beaucoup, du coup pendant le jeu les discutions fusent dans tous les sens et cela peut devenir fatiguant lorsque l’on veut flinguer tranquille 😉 Tous ces outils contribuent à sortir Rogue Trooper Redux du cliché basique des TPS.

LA grosse nouveauté est visuelle car Rogue Trooper Redux a subi un gros lifting et les graphismes ont fait un bon en avant depuis la première édition. Tous les éléments ont été revu et c’est assez complet avec des effets bien travaillés au niveau des jeux de lumieres, explosions, decors et tous les personnages. En gros c’est vraiment mieux même si Rogue Trooper Redux n’arrive pas à la hauteur d’un Destiny 2 ou Uncharted 4. L’avantage que j’y vois c’est que votre PS4 ne chauffera pas de trop et préservera sa durabilité 😉

Au niveau du mode de jeu, Rogue Trooper Redux est quand même axé “bourrin” avec flingues, grenades, canon anti-aériens, lances rockets assez imposant avec au milieu de discrètes phases d’infiltrations mais qui peuvent être rushées. Vous connaissez déjà ma préférence et donc la tactique employée 😉 même si je meurs plus souvent que prévu 😉

Au niveau de la jouabilité c’est assez simple, vous disposez d’une visée semi assistée (qui vous facilitent grandement la tâche) et d’un mode sniper. Rassurez-vous ce dernier est simplifié comparé à Sniper Elite 4. On peut également courir, sauter, s’accroupir, se cacher derrière un mur ou une caisse et tirer à l’aveuglette comme dans les films ou les munitions ne coutent pas très cher 😉 Enfin, le changement d’armes est assez lent et en pleine action c’est assez pénalisant, heureusement rogue est résistant.

Parlons donc de la gestion de la difficulté. Rogue Trooper Redux ne nous amène que très peu de difficulté avec une certaine répétition dans le Gameplay et les missions. Comme dit plus haut même si le système de fabrication de munitions, medikit, etc est sympathique il n’y a aucun challenge car même en faisant “l’américain d’hollywood” en tirant à l’aveugle vous ne serez jamais à court de munitions. Même le changement d’armes assez long au milieu d’ennemis ne pose finalement pas trop de problèmes car les medikits ne manquent pas. Par contre l’IA reste un peu limitée et les soldats sont un peu trop stoïques à mon goût.

Pour résumé Rogue Trooper Redux n’est pas à sous-estimer. Certes, c’est un TPS sans grandes pretentions qui ne fait pas parti des gros titres attendus en cette fin d’année (le planning est déjà bien rempli). Sa réalisation en net progrès mais pas parfaite et son manque de durabilité (environ 7h pour en voir le bout), font de lui un jeu qui étonne car il est défoulant et satisfaisant pour les amateurs du genre. On saluera donc le travail sur les graphismes et le mode multi qui même s’il est peu innovant reste complet. Vu le prix demandé il est pour moi un jeu à avoir dans sa ludothèque si on aime les jeux au style bourrin mais sacrément distrayant !

Ma note globale pour Rogue Trooper Redux : 13/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • La jouabilité
  • L’arsenal assez complet
  • Le travail global fait par Rebellion
  • Petit prix
  • Manque d’originalité
  • Très peu de challenges
  • Manque de durabilité

Rogue Trooper Redux : sort le 17 octobre sur PS4, XBOX One, Switch et PC. Vous pouvez le chopper pour moins de 30€ ici par exemple.

Pour plus d’informations, faites un tour sur le site officiel : roguetrooper.com/fr

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Twitter @Gouaig - Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire