[Test] FIFA 18 Switch – Pas le même contenu mais la même passion !

Annoncé très rapidement après la révélation de la Switch, FIFA 18 était attendu au tournant (la démo gratuite est ici). On se rappelle de ce qu’était devenu FIFA sur Wii et Wii U, des versions très souvent critiquées à cause d’une réalisation en retrait et d’un contenu bien plus faible que les consoles concurrentes. Avec la Switch, EA a donc l’occasion de se racheter et de proposer un jeu de football digne de ce nom et ainsi ravir les fans qui n’ont que la console de Nintendo. FIFA 18 a-t-il réussi ce défi ? le Jeu est-il à la hauteur des ententes ? Faut-il préférer la version PS4/Xbox One ou la version Switch tient-elle la comparaison ?

Pourquoi choisir FIFA 18 Switch ?

Avant de parler dans le détail de FIFA 18 sur Switch, revenons sur ce qui m’a amené à me lancer sur cette version au lieu la PS4. J’avais bien aimé FIFA 17 sur PS4 mais il semblait n’y avoir que peu de nouveautés dans l’édition 2018. De la même manière j’aurai pu prendre PES 2018 sur PS4 mais comme chaque année on dira le plus grand bien de PES mais FIFA reste un poil mieux (et se vend aussi beaucoup plus que son concurrent).

Du coup, je me suis dit que j’allais donner sa chance à EA en me faisant un avis objectif sur Switch. Il faut dire que je promène la console un peu partout et je me suis dit : pourquoi ne pas emporter aussi un p’tit FIFA 18. Ca pourrait être l’occasion de gamer avec les potes pendant la pause dej’ par exemple. Je me suis donc lancé mais avant de lancer le jeu pour la première fois j’ai eu peur d’avoir faire un mauvais choix.

Sur le papier la Switch est un poil en retrait de la PS4 (mais a d’autres atouts) et on pouvait se demander comme EA avait résussi à développer FIFA 18 sur une console moins puissante. On sait que le mode aventure apparu dans FIFA 17 et présent dans FIFA 18 PS4/Xbox One/PC n’existait pas dans la version Switch. Passé cette petite déception on espere au moins que la réalisation est à la haute. En effet ce qui est important c’est le rendu en match et c’est un grand ouf de soulagement que j’ai poussé quand j’ai commencé mon premier match.

En effet c’est plutôt beau ! Le rendu est encore plus flatteur en mode portable, sans doute parce que l’écran est plus petit. Rassurez vous en mode salon, la Switch ne s’en sort pas si mal même on sent un léger moins bien comparé à la version PS4 vue chez un pote, la faute à l’absence du moteur 3D nommé Frosbyte. A mon avis rien de grave car une fois en pleine partie on s’en rend pas trop compte, à part peut-etre lors des célébrations de buts et le public dans les gradins.

Au delà des graphismes purs et durs, l’animation est fluide et c’est normal. En effet, EA nous avait promis de faire tourner FIFA 18 Switch à 60 images par seconde. C’est flatteur pour nos yeux et ça rend l’utilisation “mobile” de FIFA 18 quasi parfaite je trouve. Quand on y joue sur la grande télé du salon on se rend compte que les éclairage ne sont pas parfait sur le terrain, que les collisions sont parfois approximatives et que le publique est plat. Pour le rendu des joueurs les joueurs restent très reconnaissables que je le disait mais leur tenue semble statique. C’est bien mais pas top.

Heureusement la prise en main est immédiate et on trouve vite ses marques. En mode salon, switch posée sur le dock, je joue avec le Contrôler Pro sinon avec les Joyon accrochés à la console en mode nomade. Pour les petites parties entre midi et deux, chacun son Joycon. On peut configurer ses manettes pour les faire coller à son style de jeu.

Au niveau du style de jeu, on notera que FIFA 18 sur Switch est un peu plus orienté Arcade que sur les autres consoles. C’est peut être le manque de certains boutons en mode 2 joueurs nomades qui a imposé ce choix d’EA. Je ne me plains pas de cette orientation car je préfère l’arcade à la simulation. Rassurez-vous, on faire des tas de fentes et de tricks pour ensuite enchainer de jolis tirs qu’on peut admirer encore et encore grâce à l’outil de ralenti. Terminons le tour avec de jolies copie d’écran (dont je salue la rapidité contrairement à celles prises sur PS4 qui mettent 1000 ans avant de se déclencher).

Comme on parle souvent de ce FIFA 18 Switch comme le meilleur FIFA “mobile” (ce qui est vrai), on a peur de se retrouver avec une version trop proche des épisodes iOS ou Android. Heureusement on est largement au dessus de ces dernières que ce soit dans la finition ou dans le contenu. Le contenu justement, même si je regrette l’absence du mode aventure, il y a de quoi faire. Entre les compétitions, le mode carrière, FUT, jeux techniques, saisons on ne s’ennuie pas 😉 Avant de lancer un match on peut faire un peu d’entrainement à quelques gestes techniques.

On peut même citer les compétitions féminines. En effet, elles ne sont pas sur la jaquette de FIFA 18 mais les joueuses sont bien présentes pour des matchs aussi intense que ceux des mecs.

Comme je le disais plus haut, l’illusion est donc presque parfaite en mode portable et c’est à mon avis l’atout majeur de cette version Switch de FIFA 18. Autant dire qu’on m’a adoré quand j’ai ramené la switch au boulot pour la pause déjeuner. Ce qui est cool c’est qu’il n’y a meme pas besoin d’apporter d’autres manettes car les joycons se « séparent » pour former deux manettes. Certes, dans ce cas on n’est pas aussi à l’aise qu’avec le Controller Pro Switch mais c’est pratique. D’ailleurs avec un seul Joycon on perd les tricks et les doigts vont galérer avec les touches de la tranche mais ca passe large !

En résumé FIFA 18 Switch n’est pas parfait et donc pas exempt de défauts mais on a enfin un bon jeu de foot qui peut se transporter de partout. Pas trop de perte au niveau du contenu mais si c’est tonnage de ne pas avoir l’aventure ni les jolies cutscenes du mode carrière. J’apprécie que toutes les fonctionnalité réseau soient là (mais des serveurs perfectibles) avec un mode FUT qui laisse de quoi faire. Le mode carrière de la même manière a vraiment de quoi nous occuper en tant qu’entraineur ou joueur. Le tout avec une animation qui tourne bien et un rendu visuel très bon (un peu moins sur grand écran). Je suis donc très satisfait de mon choix de FIFA 18 sur Switch surtout pour jouer à 2 (voire plus) n’importe ou 😉 Avec un 2ème controller pro, pour être vraiment à l’aise au niveau de la prise en main, ça sera parfait !

Ma note globale pour FIFA 18 sur Switch : 16/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Graphisme à la hauteur en mode portable
  • Contenu conséquent
  • Voix officielles
  • 2 players « on the go »
  • Pas ou peu de temps de chargement
  • Compatibilité Controller Pro
  • Le meilleur FIFA “mobile”
  • Moins joli en mode salon
  • Pas de mode histoire
  • Commentaires en décalé ou pas assez enthousiaste
  • Joycon manquent de boutons à 2

 

Pour plus d’informations, faites un tour sur le site officiel de FIFA 18.

Enfin, pour le commander, on peut le chopper ici pas trop cher. Pour les autres versions c’est par ici.

Je vous laisse avec une petite vidéo qui montre très bien tout ce que j’apprécie dans ce FIFA 18 Switch.

N’hésitez pas à partager votre avis en commentaires. Je suis aussi preneur de vos code ami pour vous ajouter sur ma Switch 😉 A très vite pour quelques parties.

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m’intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J’adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks… Le tout à la sauce père de famille !
Contact : Twitter @Gouaig – Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Une pensée sur “[Test] FIFA 18 Switch – Pas le même contenu mais la même passion !

Laisser un commentaire