[Test] Monster Boy and the Cursed Kingdom (PS4,Xbox One,Switch)

La saga mythique est de retour ! Après le magnifique (et je pèse mes mots) remake de « Wonder Boy 3 the Dragon’s Trap » par l’équipe de LizardCube, FDG Entertainement et les frenchies de Game Atelier nous propose « Monster Boy and the Cursed Kingdom » (le royaume maudit en French), un jeu de plate-forme/action dans lequel vous contrôlez Jin, un jeune garçon dont l’oncle va partir en vrille suite au vol d’une baguette magique et grâce à cette dernière, transformera tous les habitants de Monster World en animaux. Son neveu va malheureusement connaître le même sort…

A vous de parcourir Monster World, ramasser les 6 gemmes qui vous permettront de redonner aux habitants leur aspect original et de mettre fin à votre calvaire.

Abracadagrouik !

Votre protagoniste commence son aventure en humain avant de se faire métamorphoser en cochon. A chaque gemme récupérée, une nouvelle transformation vous frappera. Chacune a son avantage et son inconvénient. Le cochon ne pourra attaquer qu’avec ses poings et son fessier mais son groin développé vous permettra de trouver des objets cachés. La forme serpent, de passer par des trous de souris et de coller au mur recouvert de mousses, la grenouille vous permettra de lancer votre langue afin de vous propulser sur certaines frondes ou anneaux et d’avaler certains ennemis. Reste la forme du Lion qui permet de faire un dash et le dragon vous permettra de voler.

Votre héros pourra s’équiper de différentes épées, boucliers, armures ayant chacun leur propriété. Des bottes lourdes vous permettront de marcher dans l’eau, d’autres vous permettront de maitriser le feu pour faire fondre des blocs de glaces…

Vous trouverez sur votre chemin de nombreux magasins afin de vous ravitailler en potion, anti venins ou armes magiques (feu, boomerang, tornade etc…) que vous débloquerez durant votre quête en avalant des plantes magiques. Des armuriers vous proposeront des nouvelles armures et le forgeron du village vous proposera d’améliorer vos armes et armures si vous lui rapportez des gemmes.

Monster Boy 3 ?

Contrairement à Wonder Boy 3 qui ne proposait l’utilisation que d’une forme à la fois ; Monster Boy vous permettra de passer immédiatement d’une forme à l’autre.  Bien pratique car des zones vous demanderont de combiner les transformations  afin de les traverser. Certains passages peuvent parfois être frustrant avec des énigmes et des sauts millimétrés où vous allez passer une bonne dizaine de minutes à vous énerver mais cela donne un petit côté retro au titre. La découverte du jeu peut apparaitre assez linéaire, et de nombreux allers et retours seront nécessaires si vous voulez visiter le monde dans ces moindres recoins. Pour vous éviter de vous perdre, le jeu propose une carte à la  « Metroidvania » avec un hub central qui correspond au village.

Contrairement au remake de Wonder Boy 3 qui se revoit ses graphismes améliorés avec un style crayonné, Monster Boy se pare d’un style plus manga avec des couleurs très vive, un chara design très « kawaii » avec des personnages anthropomorphes relativement bien détaillés, idem pour les décors qui fourmillent de petit détails … Côté animation, c’est très fluide avec un personnage et des mobs possédant des animations travaillées. Et la jouabilité très importante pour ce genre de titre est parfaite : Ca répond au quart de tour

Côté musique, si vous avez déjà joué à Wonder Boy 3, vous allez reconnaitre les thème habituels. Un délice ! De belles réorchestrations (le thème de la plage : mode love) et des morceaux originaux pour ce nouvel opus. Certains pourraient râler à cause du manque d’originalité, mais moi, je tremble de bonheur à chaque note. #Eargasm 😉

Conclusion

Pour conclure, et je pense que vous l’avez compris, je suis conquis par ce nouvel opus ! Une grande série remis au goût du jour avec un gameplay très oldschool mais terriblement efficace. Accessible à tout le monde, le jeu est rempli de checkpoint afin de vous éviter de refaire un trajet trop important.

Le seul point négatif, c’est que ce dernier n’est dispo qu’en démat en Europe. Si vous prévoyez l’achat, je vous conseillerai d’acheter le jeu sur un site spécialisé pour l’avoir en physique car il mérite de faire partie de votre ludothèque !

Ma note globale pour Monster Boy sur PS4 : 18/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Tout !
  • Graphismes
  • Jouabilité
  • Musique
  • Quelques phases de saut un peu tricky
  • Uniquement en démat en Europe.

Merci à @Uni_Kenny pour son avis.

Monster Boy est dispo en dématérialisé :

Sur PS4 c’est pas ici / Sur Xbox suivez ce lien / Sur Nintendo Switch c’est par là.

Pour plus d’informations vous pouvez faire un tour sur le site officiel ici.

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Twitter @Gouaig - Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire