[Test] Frantics le nouveau jeu Playlink déjanté sur PS4

Dernier arrivé dans la famille des jeux PlayLink, voici Frantics ! Ce petit nouveau dont je parlais déjà dans mon TOP 5 des jeux PlayLink (dispo ici) a des arguments à faire valoir pour apporter son lot de fun. Proposé par Napnok Games, il est jouable jusqu’à 4 joueurs via smartphone ou tablette comme les autres jeux PlayLink. Notre hôte est un renard sournois et manipulateur (qui aime semer la pagaille) et c’est lui qui présente les épreuves et plein de petites choses. Laissez vous guider !

Comme ses prédécesseurs, avant toute chose on doit télécharger l’appli sur Google Play Store ou AppStore afin de l’installer gratuitement sur son smartphone ou tablette. Comme pour les autres jeux PlayLink là aussi, on doit connecter les appareils sur le même réseau wifi que celui de la PS4 (soir votre box soir un réseau créé par la PS4).

Une fois tous ces petits points réglés on crée son perso parmi une large sélection d’animaux. Il est possible de le personnaliser avec des accessoires qu’on va pouvoir débloquer au fur à mesures des parties. On découvre ensuite les trois modes de jeux avec les 14 mini-jeux disponibles, dont 4 seront choisis aléatoirement pour chaque match si vous choisissez le mode où renard vous guide (on peut aussi créer des sessions personnalisées).

Les 14 mini-jeux proposés sont :

  • Combat de chaises
  • Barjo kart
  • Course sans ami
  • Terrain miné
  • Garachute
  • Jetpack à la noix
  • Heavy metal
  • Voyage spécial
  • Fronde à bombes !
  • Beignes et beignets
  • Tour de Frantics
  • Boing boing plaf
  • Stalacflippe
  • Duo au sommet

Les joueurs s’affrontent alors pour remporter des couronnes qui se convertissent en vie pour la dernière manche. Autre chose, durant les petits jeux vous pouvez accumuler des pièces d’or qui permettent d’enchérir afin de gagner des items qui simplifient la vie ou pourrissent celle de nos adversaires. Lors des missions on peut aussi être appelé afin de recevoir une mission secrète que nous seul connaitrons et pour laquelle on recevra des couronnes et des bonus. La maniabilité n’est pas toujours évidente et il faudra un peu de chance pour accéder à la victoire. Ca fait râler les plus forts mais ça donne une chance à tous.

Les différents jeux proposés sont pour la plupart bien funs et proposent des mécaniques différentes qui permettent de varier les plaisirs. Allant de la course déjantée aux affrontements directs comme la chute libre en parachute, la collecte de donuts façon chevalerie, etc. Ca utilise la linéarité vers la droite, la verticalité ou le plateau de jeu (tout est à l’écran). C’est varié et sympa avec une mention spéciale au style graphique qui se prête bien à ce genre de délire ! Ca fait penser à Wallace et Gromit ou Chicken Run. Ca semble enfantin comme approche mais bien plus subtile en fait (valable pour le visuel comme pour les mini jeux).

Une partie complète dure environ 20 à 30 minutes et chaque mini jeu, assez court, ne dure pas plus de quelques minutes, voire moins si on meurt avant la fin… Chose à savoir les mini jeux ne peuvent pas être rallongés, par exemple en rajoutant des rounds. Par contre ils peuvent être raccourcis si on n’a pas trop le temps. D’ailleurs cette notion de temps est importante pendant la majorité des mini jeux. Vous passerez en règle générale plus de temps à préparer le sabotage des véhicules de vos ennemis que de temps sur la piste. Les mini jeux s’enchainent à un bon rythme si on désactive les petites introductions qui une fois les parties connus ne servent plus à rien.

Frantics est conçu pour être joué entre ami comme la majorité des jeux Play Link mais si vous êtes en solo notre bon ami Renard vous fournira des adversaires. Les parties contre l’IA sont assez compliquées et le niveau de difficultés est assez élevé dans certains mini jeux. Mieux vaut jouer contre vos amis vous aurez plus de chances de gagner et c’est un peu le but principale de jouer contre ses potes quand même !

Après les mini jeux, chaque partie se termine par un round final où toutes vos couronnes sont converties en vie, toutes vos pièces vous servent également pour la dernière enchère, pensez donc à en conserver. Lorsque tout le monde est armé, on est placé sur un étang gelé où l’on sera visé par des projectiles. Le but, survivre en éjectant les concurrents, tout en esquivant les projectiles et en bougeant afin d’éviter que la glace ne craque sous vos pieds. Le dernier joueur restant en piste est déclaré vainqueur !

Frantics se révèle être un jeu assez divertissant même si ce n’est pas le jeu de l’année. Le principe est sympa et il vient s’ajouter à la gamme PlayLink qui dispose aujourd’hui d’une gamme variée. Les parties nous prévoient de bonnes soirées entre amis et comme c’est l’objectif des jeux PlayLink, le contrat est rempli ! L’ambiance joviale et les dessins style chicken run en font un titre sympathique à avoir dans sa bibliothèque.

Ma note globale pour Frantics sur PS4 : 14/20

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Le style visuel
  • L’ambiance du jeu
  • Les doublures françaises bien réussies
  • Un jeu accessible à tous
  • Retournements de situations grâce aux couronnes
  • Jouer avec son téléphone rend le jeu idéal pour des soirées bière-pizza !
  • 14 mini jeux seulement.
  • Certains mini jeux moins fun que d’autres
  • Manque de précisions des contrôles (dû à la latence du wifi ?).

Disponible depuis le 13 Mars dernier, Frantics appartient à la gamme PlayLink, une série de jeu jouable au smartphone/tablette (exclusivité PS4). On peut le choper par trop cher ici par exemple. Pour les autres jeux de la gamme PlayLink, faites un tour ici pour les découvrir et les avoir pas trop cher.

@gouaig

Gouaig

Un peu geek sur les bords je m'intéresse plus particulièrement aux jeux vidéo. J'adore les produits mobiles mais plus largement toutes les innovations technologiques. Je suis également fan de Starwars, Disney, Mangas, Starbucks... Le tout à la sauce père de famille ! Contact : Twitter @Gouaig - Mail Gregturcotti@yahoo.fr

Laisser un commentaire